Fermer

Coronavirus. Transport aérien: l'IATA estime les pertes des compagnies africaines à 400 millions de dollars en 2020

Mise à jour le 06/03/2020 à 17h16 Publié le 05/03/2020 à 16h04 Par Moussa Diop

#Economie
transport aérien

Les transporteurs aériens sont très affectés par la crise.

© Copyright : DR

#Autres pays : Les compagnies aériennes africains seront affectées par l’épidémie du coronavirus. Selon l’Association international du transport aérien (IATA), les pertes des compagnies aériennes du continent sont estimées à 400 millions de dollars en 2020. Un impact négatif pour des compagnies déjà fragiles.

Les compagnies aériennes mondiales sont durement affectées par l’épidémie du coronavirus qui a réduit considérablement les voyages dans le monde.

La suspension des liaisons aériennes avec la Chine par de nombreuses compagnies a porté un sérieux coup au secteur du transport aérien mondial qui devrait accuser des pertes de recettes évaluées à 29,3 milliards de dollars en 2020, dont 12,8 milliards de dollars par les compagnies aériennes chinoises.

Si ces pertes seront surtout enregistrées par les compagnies asiatiques qui sont très lourdement affectées, les transporteurs aériens africains ne seront pas épargnés par les effets de l’épidémie.

En effet, lors de la 5e édition du sommet «Aviation Africa» qui se tient les 4 et 5 mars 2020 à Addis-Abeba, en Ethiopie, Raphael Kuuchi, vice-président Afrique de l’Association international du transport aérien (IATA) a estimé que les compagnies aériennes africaines vont collectivement accuser des pertes cumulées d’environ 400 millions de dollars à cause de l’épidémie du coronavirus.


LIRE AUSSI: Le Coronavirus en passe de gripper les économies africaines


Toutefois, ce scénario s’appuie uniquement sur une courbe d’impact sur la demande identique à celle du SRAS qui a sévi en 2003, et qui prévoit une période de 6 mois de fort déclin de la demande de transport aérien mondial, suivie d’une période équivalente de reprise vigoureuse.

Ce montant de 400 millions de dolllars est élevé pour les compagnies africaines globalement fragiles et dont une grande partie ne survit que grâce aux soutiens de leur gouvernement.

Si des détails ne sont pas fournis sur les compagnies qui seront les plus impactées, il est certain que la première compagnie aérienne africaine, Ethiopian Airlines, sera l'une d'elles du fait qu'elle est de loin la plus exposée sur le marché chinois où elle dessert 5 villes avec de nombreuses liaisons quotidiennes. 


LIRE AUSSI: Coronavirus: voici pourquoi Ethiopian Airlines maintient ses vols, malgré les risques encourus


Kenya Airways avait pour sa part annoncé des pertes évaluées à plus de 8 milions de dollars à cause du coronavirus. 

Il faut rappeler que sur les 9 compagnies aériennes africaines qui relient l’Afrique à la Chine, il n’y a qu'Ethiopian Airlines qui a maintenu des liaisons avec l’Empire du Milieu, source de l’épidémie du coronavirus, tout en réduisant très fortement la fréquence de ses rotations vers la Chine.

Malgré le coronavirus, la 5e édition du sommet «Aviation Africa» a réuni plus de 600 délégués des compagnies aériennes et acteur du secteur du transport aérien venus de 32 pays durant deux jours à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie.
Le 05/03/2020 Par Moussa Diop