Fermer

Cameroun. Coronavirus: les gouverneurs africains de la BM et du FMI en conclave

Mise à jour le 09/08/2020 à 10h06 Publié le 09/08/2020 à 09h58 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Economie
Economies africaines
© Copyright : DR

#Autres pays : Le ministre camerounais de l’Economie du Cameroun a présidé la réunion virtuelle du Caucus africain pour notamment débattre des mesures à envisager pour la relance économique des pays du continent, dans un contexte de fortes turbulences lié à la crise sanitaire actuelle.

Le Cameroun a accueilli le jeudi 6 août, la réunion du Caucus africain (gouverneurs africains) de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI). Pandémie de coronavirus (Covid-19) oblige, la rencontre s'est tenue en mode virtuel. Elle a été présidée depuis Yaoundé, la capitale, par le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, en sa qualité de président du Caucus africain 2020.

Cette rencontre est placée sous le thème: «Protéger le capital humain de l’Afrique face au Covid-19: sauver des vies, préserver le bien-être, sauvegarder la productivité et l’emploi».


LIRE AUSSI: Coronavirus: voici comment la pandémie a bloqué les ressorts de la croissance en Afrique


Les discussions seront axées sur l’efficacité de l’aide pendant la pandémie liée au Covid-19, l’accroissement de la prestation de services dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau, de la protection sociale et de l’économie numérique. Les questions liées aux politiques macro-budgétaires et la gouvernance, ainsi que les marchés, le secteur privé et les emplois seront également abordées par les 250 délégués d’Afrique, ainsi que de la BM et du FMI attendus en ligne, indique le communiqué publié à cet effet.

«Ce sont des questions majeures qui vont être débattues autour de la riposte que nos pays ont déjà engagées face au Covid-19, autour des mesures à envisager pour une relance économique solide, forte et durable par nos pays», a déclaré à la radio publique, le ministre Alamine Ousmane Mey.


LIRE AUSSI: Covid-19. Croissance: un seul pays va éviter la récession en Afrique du Nord, selon la BAD


«Les rencontres autour du Covid-19 permettent, bien entendu, d’échanger sur certains points d’actualité et surtout d’élaborer un document qui est présenté lors des assemblées annuelles aux deux dirigeants des institutions de Bretton Woods sous forme de mémorandum», a ajouté le membre du gouvernement.

Mis en place en 1963, le Caucus africain a été créé afin de faire entendre davantage la voix des gouverneurs africains au sein des deux institutions de Bretton Woods sur les questions de développement intéressant l’Afrique.

Le 09/08/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem