Fermer

Vidéo. Ouganda: Kiira Motors va démarrer la production de bus et véhicules électriques en 2021

Mise à jour le 14/08/2020 à 18h12 Publié le 14/08/2020 à 17h22 Par Kofi Gabriel

#Economie
kiira Motors

Un des bus prototypes de Kiira Motors.

© Copyright : DR

#Autres pays : L’entreprise ougandaise Kiira Motors compte produire 5.000 véhicules électriques par an à partir de 2021. Accompagnée par le constructeur chinois CHTC Motor Co, elle ambitionne de fabriquer 90% de leurs composants sur place.

L’Ouganda se lance dans la construction de véhicules électriques. Kiira Motors, entreprise publique, compte produire 5.000 unités par an, et ce dès 2021. La production portera essentiellement sur des véhicules et des bus électriques.

La construction de l’unité à Jinja, située dans les environs de la capitale Kampala, est en bonne voie. Kiira Motors sera accompagnée dans ce projet par l’entreprise chinoise CHTC Motor Co, filiale de la société d’Etat Sinomach Automobile Co.



L’Ouganda n’en est pas à sa première expérience en matière de véhicules électriques. Les étudiants de l’Université Makerere de Kampala avaient participé, il y a 13 ans, à une initiative du Massachusetts institute of technology (MIT) pour concevoir un véhicule hybride. Par la suite, Kiira Motors Corporation, détenue par le gouvernement ougandais représenté par le ministère de la Science, de la technologie et de l’innovation et par l’université de Makerere, a produit un premier véhicule électrique à deux places baptisé Kiira EV. Puis, elle s'est lancée dans la production de véhicules électriques à 3 places, avant de concevoir un bus, appelé The Kayoova EVS, qui dispose d’une connexion wifi intégrée et de ports de chargement USB.


LIRE AUSSI: Égypte: la production de voitures électriques va démarrer en 2021


Autant d’initiatives qui ont poussé Kiira Motors Corp à se lancer dans une production de véhicules électriques à une échelle beaucoup plus importante en s’associant avec le chinois CHTC Moto Co.

Les autorités ougandaises ne comptent pas faire uniquement du montage automobile. Elles ambitionnent de monter une véritable industrie de véhicules électriques en fabriquant 90% des composants des véhicules dans le pays. Kiira Motors compte produire dès le départ les vitres, les filtres à air, les batteries de 12 volts, avant de faire monter le taux d’intégration locale.


LIRE AUSSI: Véhicules d’occasion: quand l’Europe fourgue ses poubelles à l’Afrique


Les bus électriques produits par Kiira Motors permettront d’assurer le transport en commun dans les grandes villes du pays et remplacer une partie de la flotte actuelle constituée de véhicules d’occasion vétustes importés d’Europe et d’Asie.

A travers ce projet, le gouvernement ougandais souhaite contribuer à moderniser le parc automobile vieillissant et polluant du pays.

L’usine devrait en outre exporter une partie de sa production vers les pays voisins.


Le 14/08/2020 Par Kofi Gabriel