Fermer

Egypte: le Canal de Suez a généré la troisième recette record de son histoire en 2020, malgré le Covid-19

Mise à jour le 05/01/2021 à 23h30 Publié le 04/01/2021 à 14h12 Par Karim Zeidane

#Economie
Canal de Suez

Canal de Suez

© Copyright : DR

#Autres pays : Le canal de Suez a généré, en 2020, sa troisième plus grosse recette annuelle depuis 1869 et ce, malgré les effets de la pandémie du Covid-19 sur les échanges internationaux. Cette performance a été obtenue grâce à une politique tarifaire avantageuse pour les armateurs qui empruntent le canal.

Si la pandémie du Covid-9 a impacté lourdement l’économie mondiale et les échanges de marchandises à cause du confinement des Etats durant les périodes de fortes contagions, il semble que le canal de Suez a très peu souffert de cette situation. En tout cas, l’impact de la crise ne s’est pas ressenti sur les recettes du canal.

Ainsi, selon les données de l’Autorité du canal de Suez, les recettes enregistrées par celui-ci se sont établies à 5,61 milliards de dollars en 2020. Il s’agit de la troisième plus grosse recette enregistrée par le Canal depuis son ouverture à la navigation internationale en 1869. La meilleure étant celle de 2018/2019 avec des recettes de 6,24 milliards de dollars.

Et durant l’année écoulée, ce sont 18.829 navires qui ont emprunté le canal transportant 1,17 milliard de tonnes de marchandises, contre les niveaux record de 18.880 navires et 1,21 milliard de tonnes enregistrées en 2019. Autrement dit, par rapport à l’année record de 2019, le nombre de navires ayant emprunté le canal n’a baissé que de 51 pour 38,1 millions de tonnes.


LIRE AUSSI: Egypte: voici l'histoire mouvementée du Canal de Suez qui fête ses 150 ans


En détails, parmi les gros navires qui ont emprunté cette voie de navigation, on recense 5.113 vraquiers, 5.006 pétroliers, 4.710 porte-conteneurs et 686 méthaniers.

Pourtant, durant l’année écoulée, à cause de la pandémie du Covid-19, le commerce mondial a enregistré une baisse de 10% et l’économie mondiale a enregistré une récession de l’ordre de 4,4%.

C’est dire que le Canal de Suez a affiché une plus grande résilience face à la crise sanitaire et économique mondiale. Une résilience beaucoup plus soutenue par rapport à la baisse des prix du pétrole en 2016 et lors de la crise financière de 2009 durant lesquelles les recettes du canal ont baissé à respectivement 5 et 4,29 milliards de dollars.


LIRE AUSSI: Égypte: le trafic sur le Canal de Suez non affecté par le coronavirus


Pour y arriver, les gestionnaires du canal n’ont pas lésiné sur les moyens en révisant les frais de passage pour tous les types de navires. Une situation qui a permis d’attirer l’année dernière 4.087 navires qui n’empruntaient pas le canal générant des droits d’une valeur de 930 millions de dollars, soit 16,60% des revenus générés par le canal en 2020.

Pour 2021, l'Autorité du canal tablent sur la reprise de l’économie mondiale avec le début des campagnes de vaccination qui devraient contribuer à lutter contre la pandémie du Covid-19 et ont mis en place des remises et incitations pour attirer davantage de navires, dans un contexte marqué par un niveau bas des cours du baril de pétrole, et donc du fuel, qui poussent certains navires à contourner la Méditerranée.
Le 04/01/2021 Par Karim Zeidane