Fermer

Égypte: les transferts d'argent de la diaspora atteignent 28,5 milliards de dollars

Mise à jour le 19/08/2021 à 16h05 Publié le 19/08/2021 à 16h04 Par Moussa Diop

#Economie
blanchiment d'argent, devises
© Copyright : DR

#Autres pays : En dépit de la crise économique induite par le Covid-19, les transferts de la diaspora égyptienne n’ont pas fléchi. Au contraire, ils ont connu une forte hausse durant l’exercice 2020-2021, comparativement à 2019-2020. Ils sont devenus la première source de recettes en devises du pays.

L’Egypte continue de démentir les prévisions des institutions internationales ayant pronostiqué la baisse des transferts des migrants vers leurs pays d’origine, à cause des conséquences de la crise sanitaire du Covid-19. Elles avaient annoncé des baisses des transferts de la diaspora africaine, prise globalement, qui auraient pu atteindre -22% par rapport à 2019. C'est notamment ce qu'avait prédit la Banque mondiale, en avril 2020.

Seulement, en ce qui concerne l’Egypte, ces prévisions ne se sont pas avérées justes. Bien au contraire. Les envois en devises de la diaspora égyptienne ont connu une hausse significative depuis l’apparition de la pandémie du Covid-19.

>>> LIRE AUSSI: Afrique: à cause du Covid-19, les transferts de la diaspora vont chuter de 21%

En effet, d’après les données de la Banque centrale d’Egypte, les envois de fonds des expatriés égyptiens ont augmenté de 13%, soit +3,3 milliards de dollars, durant les 11 premiers mois de l’exercice 2020-2021 (de juillet 2020 à mai 2021), atteignant un niveau record de 28,5 milliards de dollars, contre 25,2 milliards de dollars pour les 11 premiers mois de l’exercice 2019-2020. A noter que pour l’exercice complet 2019/2020, ces transferts avaient augmenté de 10,4% pour atteindre 27,8 milliards de dollars, contre 25,2 milliards de dollars lors de l’exercice précédent.

C’est dire que les transferts de la diaspora égyptienne continuent sur leur trend haussier, sachant qu’en 2010-2011, ces envois s’établissaient à seulement 12,6 milliards de dollars. En cette période de Covid-19, la diaspora égyptienne, consciente des difficultés rencontrées par les familles restées au pays, a tendance à faire davantage d’efforts pour les soutenir, atténuant l’impact sociale de la crise sanitaire sur de nombreux ménages.

>>> LIRE AUSSI: Transferts des migrants vers l'Afrique: voici les 10 premiers pays bénéficiaires en 2020

La hausse des transferts est aussi expliquée par le déplacement des flux du numérique et des canaux informels vers les circuits formels grâce à des réductions des coûts de transfert qui sont globalement bas au niveau des pays du Golfe où se concentre une partie importante de la diaspora égyptienne.

Les transferts de la diaspora égyptienne constituent la première source de rentrée de devises du pays, devant les recettes d’exportation (26,4 milliards de dollars pour l'exercice 2019-2020), les investissements directs étrangers, les recettes touristiques et les recettes du Canal de Suez.

>>> LIRE AUSSI: Egypte: les réserves de changes en hausse à 40,47 milliards de dollars grâce à l'endettement

Ils contribuent ainsi fortement à l’amélioration des réserves en devises du pays qui dépassent les 40 milliards de dollars et à l’atténuation de la pauvreté en Egypte grâce aux envois de fonds qui bénéficient à de nombreux ménages égyptiens. 

A noter que sur les 10 dernières années, les transferts cumulés de la diaspora égyptiennes se sont établis à 205,3 milliards de dollars, représentant 31,7% du total des recettes en devises de l’Egypte sur la période.
Le 19/08/2021 Par Moussa Diop