Fermer

Egypte: records historiques des recettes des exportations, du canal de Suez et des transferts de la diaspora

Mise à jour le 05/01/2022 à 17h22 Publié le 05/01/2022 à 13h22 Par Moussa Diop

#Economie
Port Said
© Copyright : DR

#Autres pays : Après les transferts d’argent de la diaspora et les recettes du Canal de Suez, c'est autour des exportations égyptiennes d'atteindre un pic historique en 2021. Des performances qui vont atténuer la baisse de régime du secteur du tourisme et impacter positivement les réserves en devises du pays.

En dépit d'une conjoncture mondiale encore difficile, marquée par les effets de la pandémie du Covid-19, l'Egypte a vu de nombreux indicateurs de son économie évoluer positivement et atteindre des pics historiques. C'est le cas notamment des exportations, des recettes du canal de Suez et des transferts de la diaspora égyptienne qui ont tous atteint des niveaux historiquement jamais atteints.

Selon le porte-parole de la présidence égyptienne, Bassam Rady, les exportations égyptiennes ont atteint un niveau record en 2021 s’établissant à 31 milliards de dollars. L’annonce a été faite lors d’une réunion qui s’est tenue au palais présidentiel entre le président Abdel Fattah El-Sissi et les ministres du groupe économique pour faire le suivi des principaux indicateurs économique du pays.

>>> LIRE AUSSI: Gaz: l’Égypte accède au treizième rang des plus grands producteurs

Il s’agit du plus haut historique en matière d’exportation jamais enregistré dans l’histoire du pays. Un niveau qui illustre la nouvelle dynamique de l’économie égyptienne devenue plus compétitive depuis la dévaluation de la livre égyptienne en fin 2016 et des effets de la découverte de gaz en Méditerranée qui ont fait de l’Egypte le 13e producteur mondial de gaz et l’avoir fait passée du statut d’importateur à celui d’exportateur.

Parmi les produits exportés, ceux de l’agriculture occupe une place importante. Premier fournisseur mondial d’agrumes au monde, l’Egypte a exporté entre janvier et novembre 2021 plus de 5,2 millions de tonnes de plus de 350 produits agricoles différents exportés à travers 150 pays dans le monde. L’Egypte est un des leaders mondiaux à l’export des agrumes, pommes de terres, oignons, haricots, betteraves, poivrons, pastèques,…

>>> LIRE AUSSI: Égypte: les réserves en devises toujours au-dessus des 40 milliards de dollars, malgré les effets de la pandémie

Le pays exporte aussi des produits manufacturés (produits chimiques, produits pharmaceutiques, fer et acier, machinerie et équipement de transport, équipement de télécommunication, textiles et habillement…) et des hydrocarbures (pétrole et gaz).
Lors de cette réunion, les ministres ont aussi expliqué au président les mesures prises pour accroitre la production locale pour répondre à la demande intérieure et les mesures prises pour promouvoir les exportations. A ce titre, El-Sissi a souligné la nécessité d’améliorer l’efficacité du système de soutien à l’exportation.

Le niveau historique atteint par les exportations vient quelques jours après les annonces records de recettes du Canal de Suez et des transferts de la diaspora égyptienne.

>>> LIRE AUSSI: Egypte: revenus records en 2021 pour le canal de Suez malgré un blocage historique

Concernant le Canal de Suez, celui-ci a vu ses recettes croitre de 13% en 2021, soit 1,27 milliard de dollars, par rapport à 2020, pour atteindre 6,3 milliards de dollars. Ce sont en tout 20.694 navires qui ont emprunté le Canal de Suez en 2020, contre 18.830 en 2020, soit 56 navires par jour, et ce malgré le blocage en mars du Canal par le porte-conteneur géant Ever Given, occasionnant une importante perturbation du trafic du commerce maritime mondial via ce passage.

Avec la reprise de l’économie mondiale et l’augmentation de 6% des droits de passage pour les navires à partir du 1er janvier 2022, le record enregistré en 2021 risque de ne pas durer.

>>> LIRE AUSSI: Voici le Top 10 des diasporas africaines championnes des transferts d’argent

En ce qui concerne les transferts de la diaspora égyptienne, selon les données de la Banque mondiale, ceux-ci devraient atteindre 33,3 milliards de dollars en 2021, contre 29,6 milliards de dollars en 2020, soit une hausse de 11,50%. C’est dire que malgré le niveau record des exportations égyptiennes en 2021, pour la seconde année consécutive, les recettes des transferts de la diaspora égyptienne vont dépasser ceux des exportations.

Ces niveaux records des recettes d’exportations, du Canal de Suez et des transferts de la diaspora égyptienne vont impacter positivement sur le niveau des réserves en devises du pays et compenser le recul des recettes touristiques enregistré au cours de ces deux dernières années à cause des effets de la pandémie du Covid-19 sur le tourisme égyptien. Durant la première moitié de 2021, l’Egypte n’a accueilli que 3,5 millions de visiteurs. 
Le 05/01/2022 Par Moussa Diop