Fermer
#Economie

Cameroun: les automobilistes broient du noir avec des réservoirs à sec

Publié le 21/07/2022 à 16h40 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia

#Autres pays : Les automobilistes camerounais sont actuellement confrontés à une pénurie de carburant. La situation, qui se vit dans toutes les villes du pays, devient de plus en plus inquiétante.

Le carburant manque dans les stations-service du Cameroun. Tout a commencé, il y a quelques mois, par le gasoil, et progressivement le super a pris le relais. Seul le pétrole lampant est encore visible dans les pompes même si certaines entreprises de distribution éprouvent déjà des difficultés à le servir aux clients, notamment dans les villes de Douala et de Yaoundé.

Il faut désormais faire la queue devant les stations-service pour être servi et chaque automobiliste n’a droit qu’à un carburant de 5.000 FCFA par service, pas plus. «L’idée ici est de permettre à chaque usager, de bénéficier du juste minimum pour que celui-ci vaque librement à ses occupations. Nous sommes tous conscients que le carburant manque, et le problème ne vient pas de nous», témoigne, sous anonymat, un agent distributeur rencontré dans une station-service au quartier Nkomkana à Yaoundé.

Le phénomène, qui alimente les débats à Yaoundé, entraîne des conséquences graves auprès des conducteurs de taxi. «Depuis le début de cette pénurie, la vie a basculé chez moi, parce que je n’arrive plus à faire des recettes comme dans le passé. Elles me permettaient de subvenir aisément aux besoins de la famille. Au moment où je vous parle, je ne sais pas comment je vais préparer la rentrée scolaire de mes enfants», s'inquiète un conducteur de taxi rencontré près du quartier Mvog-Mbi à Yaoundé.

>>> LIRE AUSSI: Le FMI déplore le coût élevé des subventions aux carburants sur le budget au Cameroun

Un peu plus loin, un autre ajoute qu’il est déjà en situation conflictuelle avec son patron, qui lui exige au quotidien la somme conclue lors de la signature de leur contrat. L'employeur ne semble pas tenir compte de la pénurie qui sévit sur l’ensemble du territoire national.

Pour l’instant, le gouvernement tarde à communiquer sur les causes réelles de cette pénurie que les syndicats des transporteurs qualifient de subite, car le ministère de tutelle avait donné toutes les assurances qu’il n’y aurait pas de pénurie de carburant au Cameroun. Les populations, elles, craignent la hausse des prix du carburant qui va entrainer à son tour une autre augmentation des prix des produits de première nécessité.
Le 21/07/2022 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia