Fermer

Coronavirus: Manu Dibango, le père du Soul-Makossa, est mort

Mise à jour le 24/03/2020 à 11h03 Publié le 24/03/2020 à 08h13 Par Le360 Afrique avec agences

#People
Coronavirus: Manu Dibango, le père du soul-makoussa, est mort
© Copyright : DR

#Autres pays : Le chanteur camerounais et saxophoniste de légende, père du soul-makoussa, est mort après quelques jours d'hospitalisation suite à une infection au coronavirus. Il avait 86 ans.


La famille du chanteur et saxophoniste Manu Dibango a annoncé sa mort ce mardi des suites du Covid-19, rapporte Franceinfo. « Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid 19 », a-t-elle déclaré.


>>>LIRE AUSSI: Coronavirus: les contaminations explosent et l’Afrique passe le cap des 1000 cas confirmés

Manu Dibango, saxophoniste et légende de l'afro-jazz, a été hospitalisé le 18 mars pour cause de coronavirus.

Cette légende de la musique africaine est née au Cameroun il y a 86 ans. Manu Dibango est l'auteur d'un des plus grands tubes planétaires de la musique world, avec "Soul Makossa" (1972).

Étonnant destin pour cette face B d'un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l'équipe de foot du Cameroun à l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations.

Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l'album "Thriller". Un accord financier avait finalement été trouvé.


Le 24/03/2020 Par Le360 Afrique avec agences