Fermer

Mohammed VI bientôt au Burkina Faso

Mise à jour le 17/11/2016 à 17h48 Publié le 17/11/2016 à 17h29 Par Mar Bassine

#Politique
Roch Marc Christian kaboré MOhammed VI: bientôt au burkina Faso

Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso et Mohammed VI, roi du Maroc, lors de la COP22 à Marrakech. Novembre 2016.

© Copyright : DR

#Autres pays : Mohammed VI a été invité par le président burkinabé pour se rendre en visite officielle à Ouagadougou. La tournée africaine du souverain marocain risque de se prolonger. Au Burkina Faso où plusieurs entreprises marocaines sont déjà présentes, la dynamisation des relations passera par l'économique.


Après le Rwanda, la Tanzanie, le Sénégal et bientôt l’Ethiopie et Madagascar, le souverain marocain devrait se rendre au Burkina Faso. C’est la présidence burkinabé qui l’affirme dans un communiqué, ajoutant que Mohammed VI a également "invité Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, à venir au Maroc dans le cadre d’une visite officielle".

Les deux pays, qui entretiennent d’excellentes relations, comptent donner un nouveau souffle à "la coopération bilatérale entre leurs pays", poursuit la même source. Les deux chefs d’Etat qui se sont entretenus en marge de la COP22 ont aussi échangé sur des sujets d’importance majeure. Il s’agit notamment d’investissements dans la réalisation de logements sociaux, dans la formation et l’éducation pour lesquelles le nombre de bourses d’étude marocaines au profit du Burkina Faso connaîtra une augmentation.


LIRE AUSSI:
Maroc: Mohammed VI en Ethiopie dès vendredi, ensuite cap sur Madagascar
Maroc: Mohammed VI attendu en Ethiopie, au Rwanda et en Tanzanie


Il faut rappeler que plusieurs entreprises marocaines sont déjà présentes au Burkina Faso, dont le PIB est le dixième de celui du Maroc. Dans la période 2003-2013, d’après les statistiques de l’Office des changes marocain, le Burkina Faso a canalisé 8% des investissements extérieurs du Maroc. Le rachat de l’opérateur téléphonique historique burkinabè par Maroc Telecom représente une bonne part de ces flux financiers. Néanmoins, banques, compagnies d’assurances, promoteurs immobiliers y sont bien présents.
Le 17/11/2016 Par Mar Bassine