Fermer

RDC: l'opposition en conclave, vers l’inhumation de Tshisekedi

Publié le 11/06/2017 à 11h11 Par De notre correspondant à Kinshasa Tshieke Bukasa

#Politique
opposition RD Congo
© Copyright : DR

#Autres pays : L'opposition congolaise regroupée au sein du Rassemblement des forces politiques et sociales s'est réunie en conclave à Kinshasa. C'est la première rencontre de la plateforme depuis le décès de son leader charismatique, Etienne Tshisekedi. L'occasion pour l'opposition de définir un nouveau cap.

Cela fait un an que le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a été créé à Genval (Bruxelles) par le défunt leader charismatique de l’Opposition congolaise, Etienne Tshisekedi. C'est cette date anniversaire du samedi 10 juin que la plate-forme a choisie pour annoncer la tenue de son conclave à Kinshasa dans les prochains jours.

Des sources au sein de son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont confié à le360 Afrique que ce regroupement politique dirigé actuellement par le tandem Félix Tshisekedi, fils de l’opposant historique, et Pierre Lumbi, ancien conseiller en sécurité du président Joseph Kabila, va discuter durant 3 jours pour réévaluer ses actions, définir les nouveaux objectifs et dégager des options sur les enjeux politiques actuels.

Membre du Rassemblement, le député national Claudel André Lubaya, président de l’UDA Originelle, qui avait pris part aux assises de Genval a souligné la nécessité de ce conclave, car le bilan des actions menées par le Rassemblement jusqu’à ce jour reste mitigé.


LIRE AUSSI : RDC: Sindika Dokolo, le richissime golden boy qui dérange Kinshasa


«En 2016, le Rassemblement était un combat autour du feu président Etienne Tshisekedi. Aujourd’hui, le Rassemblement est une organisation qui se cherche. C’est pour cela qu’il y a ce conclave annoncé au cours duquel nous allons pouvoir nous regarder dans les yeux pour nous fixer ensuite de nouveaux objectifs par rapport à la mise en œuvre totale ou partielle de l’accord, mais surtout par rapport à l’échéance du 31 décembre 2017. Parce que nous n’aimerions pas voir encore Kabila en janvier 2018 en train de faire une adresse à la Nation, ce serait pour nous une insulte», a-t-il déclaré à le360 Afrique.

Etienne Tshisekedi sera enterré dans une concession familiale

Au sujet de l’inhumation d’Etienne Tshisekedi, mort le 1er février 2017, le gouvernement congolais, l’UDPS ainsi que la famille biologique de l’opposant sont enfin parvenus à un accord, notamment sur le lieu de l’enterrement du défunt opposant historique et le site d’exposition de son corps pour un hommage national.


LIRE AUSSI : RDC: même trois mois après sa mort, le Sphinx de Limete s'oppose et oppose


«Nous nous sommes mis d’accord. Le président Tshisekedi sera enterré dans la périphérie de la ville de Kinshasa, à N’sele, dans une concession familiale», a dit ce jeudi 8 juin 2017 Mgr Gérard Mulumba, jeune frère d’Étienne Tshisekedi et chef de famille.

Par ailleurs, un cadre de l’UDPS qui a pris part aux discussions confirme la nouvelle et annonce que l’exposition aura lieu au Palais du peuple, ajoutant toutefois que «rien n’est encore définitif».

Un communiqué conjoint entre le gouvernement, l’UDPS et la famille biologique d’Étienne Tshisekedi sera signé dans les prochains jours  pour préciser la date du rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi.
Le 11/06/2017 Par De notre correspondant à Kinshasa Tshieke Bukasa