Fermer

Cameroun: la diaspora d’Allemagne au secours de l'éducation et la santé

Mise à jour le 09/08/2017 à 20h10 Publié le 09/08/2017 à 20h10 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Politique
GlobalEduPals,
© Copyright : DR

#Autres pays : Quelques semaines après la clôture du forum de la diaspora (FODIAS) organisé au Cameroun, les résidents d’Allemagne s’illustrent déjà. Une cérémonie de présentation de logiciels d’aide au secteur de la santé et de l’éducation a eu lieu lundi dernier au siège du GIZ à Yaoundé.

La diaspora camerounaise d’Allemagne présente Schoolaid, un logiciel d’entrainement en logique mathématique pour les élèves de la seconde. Cette "génération Androïd" pourra bientôt utiliser leur smartphone pour réviser et compétir entre camarades, au lieu de papoter sur les réseaux sociaux.

Objectif de cette innovation : réduire l’échec scolaire en facilitant les connaissances en mathématique, considéré comme la «bête noire» de la plupart des élèves. Autre logiciel mis sur pied grâce à la diaspora allemande, celui de gestion de relais dans les centres de santé communautaire. Baptisé «Community Health Worker App», cet outil est conçu pour des acteurs sociaux (chefs de village ou de quartier, leaders d’association, instituteurs, etc.) mais aussi des infirmiers et chefs de centres de santé.

L’application leur fournit des formations sur diverses questions de santé (gestion d’une diarrhée, traitement du paludisme, allaitement maternelle, planning familial, etc.). Objectif : servir d'aide-mémoire aux praticiens et favoriser la sensibilisation et l’information des populations.


LIRE AUSSI : Cameroun. Fodias 2017: la diaspora appelée à s'impliquer dans le développement du pays


Ces deux logiciels sont les premiers résultats du projet Interface de GlobalEduPals, une organisation de la diaspora camerounaise d’Allemagne. «Le but de cette association est de promouvoir l’éducation durable en Afrique, notamment au Cameroun. Au-delà de l’éducation, nous travaillons aussi pour l’amélioration de la santé des populations, la promotion de la culture et le développement des affaires», explique Louis D. Siewe, directeur général de GlobalEduPals.

Il indique par ailleurs que le projet Interface a pour principal objectif le transfert de connaissance et la contribution à l’amélioration de la formation professionnelle des jeunes étudiants camerounais dans le domaine des TIC. C’est donc dans ce cadre que les deux applications susmentionnées ont été développées par des étudiants de l’Ecole nationale supérieure Polytechnique et de l’Université de Yaoundé I.

Il est à noter que les projets de GlobalEduPals tout comme ceux portés par d’autres associations de la diaspora camerounaise en Allemagne sont cofinancés par la coopération allemande via le programme migration pour le développement (PMD) de la GIZ. Objectif final, favoriser le retour physique ou virtuel au Cameroun. Toute chose qui rentre en droite ligne de la volonté du gouvernement du Cameroun, qui vient d’organiser le tout premier Forum de la diaspora (FODIAS) à Yaoundé. Et les Camerounais d’Allemagne s’étaient particulièrement bien illustrés. Ils sont 19.000, dont 7.000 étudiants.
Le 09/08/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne