Fermer

Egypte: le Hamas et le Fatah, les frères rivaux palestiniens, trouvent un accord

Mise à jour le 12/10/2017 à 09h44 Publié le 12/10/2017 à 09h02 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Ismail Hanniyeh et Hamdallah touve un accord

Le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh (g) et le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah, l

© Copyright : DR

#Autres pays : Ismaïl Haniyeh et son rival palestinien du Fatah Rami Hamdallah sont parvenus à un accord après deux jours de discussions menées à huis clos au Caire et censées concrétiser une réconciliation annoncée la semaine passée, a indiqué le mouvement islamiste dans un communiqué jeudi.


Le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh et le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah, issu du Fatah, sont parvenus à un accord après deux jours de discussions menées à huis clos au Caire.

Le bureau du chef du Hamas, qui a annoncé cet accord, n'en a pas livré les détails. Une conférence de presse est prévue en milieu de journée au Caire, a indiqué une source au sein du Fatah.

Les pourparlers portent sur les détails concrets du rapprochement entre les deux rivaux, après une décennie de dissensions dévastatrices. Les négociations sur les questions les plus ardues, comme le contrôle de la sécurité dans la bande de Gaza et le sort des 25.000 hommes du bras armé du Hamas, risquent d'être remises à plus tard.

Le Hamas gouverne la bande de Gaza sans partage depuis qu'il en a évincé l'Autorité palestinienne au prix d'une quasi-guerre civile avec le Fatah en 2007.


LIRE AUSSI: Palestine: Israël ne comprend pas que "le Sénégal soit plus extrême que les Arabes"

L'Autorité, entité internationalement reconnue, supposée préfigurer un Etat palestinien indépendant, est dominée par le Fatah laïc et modéré. Elle n'exerce plus son pouvoir, limité, que sur la Cisjordanie, occupée par Israël et distante de Gaza de quelques dizaines de kilomètres.

Sous pression, le Hamas a accepté en septembre le retour à Gaza de l'Autorité et de son gouvernement.

Les divisions palestiniennes sont considérées comme l'un des principaux obstacles à un règlement du conflit israélo-palestinien.

Le 12/10/2017 Par Le360 Afrique - Afp