Fermer

Égypte: Al Sissi ouvre le Forum mondial de la jeunesse

Mise à jour le 06/11/2017 à 12h35 Publié le 06/11/2017 à 12h31 Par Karim Zeidane

#Politique
al-sissi

Le président égyptien Abdel Fettah Al Sissi.

© Copyright : DR

#Autres pays : Plus de 3.000 jeunes de 46 pays ont participé au lancement du Forum mondial de la jeunesse à Sharm el-Sheikh en Égypte, qui se déroule du 4 au 10 novembre.

Le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi a ouvert, dimanche 5 novembre, le Forum mondial de la jeunesse à Sharm el-Sheikh devant un parterre de chefs d’État et de plus de 3.000 jeunes venus de 46 pays.


LIRE AUSSI : Vidéo. Impressionnante ruée de la jeunesse algérienne vers la France


Ce forum vise à favoriser la paix et le progrès par l'intermédiaire de la jeuness. Cette rencontre est l'occasion d'«engager les jeunes du monde entier dans une convention enrichissante, leur permettant d’exprimer leurs points de vue et de recommander des initiatives aux décideurs et aux personnalités influentes». Durant cette semaine, les jeunes vont pouvoir échanger leurs expertises dans différentes domaines et aborder des questions touchant la jeunesse mondiale, le développement durable, les mutations technologiques, l’entrepreneuriat, les civilisations et la culture. Ce forum devrait ainsi contribuer à forger les futurs leaders du monde. Les jeunes assisteront également à une simulation du modèle des Nations Unies pour trouver une résolution de paix.

Dans son discours, le président a rappelé que «le terrorisme est une violation de l’humanité et la lutte contre le terrorisme est un droit humain». Partant, il a exprimé son rêve d’un monde sans extrémisme, appelant les jeunes à pratiquer le dialogue et la coexistence sur la base de l’objectivité.

Cette conférence, qui réunit plusieurs dirigeants arabes et étrangers, se déroule jusqu’au 10 novembre. Elle comprend plus de 64 sessions et 222 conférences.

Le lancement de ce Forum s’inscrit dans la continuité de la Conférence nationale de la jeunesse qui s'est tenue en octobre 2016 à Charm el-Cheikh.

Le 06/11/2017 Par Karim Zeidane

à lire aussi