Fermer

Liberia: la Cour suprême suspend le processus électoral

Mise à jour le 06/11/2017 à 13h37 Publié le 06/11/2017 à 13h35 Par Kofi Gabriel

#Politique
George Wéah

George Weah.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Cour suprême du Liberia vient de suspendre sine die le processus électoral à la veille du second tour des élections présidentielles, qui devaient opposer George Weah à Joseph Boakai.

Le second tour de l’élection présidentielle libérienne a été suspendu sine die par la Cour suprême du Liberia. Prévu le 7 novembre, il devait opposer l’ancienne star du ballon rond George Weah de la Coalition pour le changement démocratique (CDC), au vice-président Joseph Boakai, du Parti de l’unité, au pouvoir,

LIRE AUSSI : Liberia. Présidentielle: George Weah, si proche et si loin du but


Pour rappel, au premier tour de l’élection présidentielle, George Weah avait obtenu 38,4% des contre 28,8% pour Boakai.

La Cour suprême a été saisie au lendemain du premier tour par Charles Brumskine, du Parti de la liberté, arrivé en 3e position avec 9,6% des suffrages. Celui-ci conteste les résultats du premier tour, dénonçant des irrégularités et des fraudes massives. Il a appelé en conséquence à la reprise du premier tour.
Le 06/11/2017 Par Kofi Gabriel