Fermer

Afrique du Sud: vers une démission du président Zuma "dans les prochains jours"

Mise à jour le 07/02/2018 à 16h06 Publié le 07/02/2018 à 16h04 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Zuma

Jacob Zuma.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le sort du président sud-africain Jacob Zuma, pressé de toutes parts de démissionner, devrait être connu "dans les prochains jours", a annoncé mercredi le chef du parti au pouvoir et probable futur chef de l'Etat, Cyril Ramaphosa.

"Hier soir, le président Jacob Zuma et moi-même avons entamé des discussions directes sur la transition et les questions liées au poste de président de la République", a déclaré Ramaphosa dans un communiqué.

Les deux hommes "seront en mesure de rendre compte au pays dans les prochains jours" de l'issue de ces échanges, a-t-il ajouté.

"Les discussions ont été constructives et ont posé les fondations d'une résolution rapide de la situation dans l'intérêt du pays", a ajouté Ramaphosa.

"C'est une période difficile", a reconnu le vice-président sud-africain. "Je suis conscient que l'incertitude liée au poste de chef de l'Etat est une source d'inquiétude parmi de nombreux Sud-Africains (...) nous pourrons communiquer davantage sur la position du président Zuma en tant que chef de l'Etat une fois finalisés tous les points pertinents", a-t-il encore dit.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud: réunion d'urgence de l'ANC pour discuter d'un départ du président Zuma


Depuis l'élection en décembre de Cyril Ramaphosa à la tête du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), la pression monte au sein de la formation pour obtenir le départ de l'encombrant président Zuma, soupçonné de corruption dans de multiples affaires.

Mais le parti, très divisé entre les pro et anti-Zuma, n'a toujours pas été en mesure de trancher le sujet.

En cas de démission du chef de l'Etat, le vice-président assure son intérim.
Le 07/02/2018 Par Le360 Afrique - Afp