Fermer

Maroc: une importante délégation se rend au Nigeria pour participer à la Conférence du Lac Tchad

Mise à jour le 28/02/2018 à 10h22 Publié le 28/02/2018 à 10h22 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
Mohammed VI-Buhari

Mohammed VI, roi du Maroc, et Muhammadu Buhari, président du Nigeria.

© Copyright : DR

#Autres pays : Sur instructions du roi, une importante délégation marocaine se rend au Nigeria pour prendre part à la Conférence internationale sur le Lac Tchad qui se tient à Abuja.

Le roi Mohammed VI et suite à l'invitation qui lui a été adressée par le président du Niger, Mahamadou Issoufou, en sa qualité de président en exercice de la Commission du Bassin du Lac Tchad, une délégation représentant le souverain et composée du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli, prend part à la Conférence internationale sur le Lac Tchad qui se tient à Abuja (Nigeria) du 26 au 28 février 2018.

Cette conférence, à laquelle participent plusieurs chefs d’Etat de la région ainsi que les représentants des États concernés, les institutions internationales, des bailleurs de fonds internationaux et des experts, vise à obtenir un soutien mondial pour la restauration et la sauvegarde de l’écosystème du bassin du Lac Tchad qui est en voie d’assèchement et de disparition.


LIRE AUSSI: Maroc-Nigeria: Gazoduc, un outil d'intégration et de développement régional


Le bassin du Lac Tchad représente 8% de la superficie du continent. Sa taille a été réduite de 25.000 km² dans les années 60 à 2.500 km² aujourd’hui, en raison des effets conjugués des changements climatiques et de la surexploitation des eaux.

Les enjeux liés à la situation du bassin du Lac Tchad sont à la fois environnementaux, sécuritaires, politiques, économiques et sociaux .

La Conférence s’attache à l’élaboration d’un programme d’action global pour sauver le Lac de l’extinction et préserver son écosystème.

La délégation marocaine aura des entretiens en marge de la conférence avec plusieurs chefs des délégations participantes notamment africaines sur les sujets d’intérêt commun.
Le 28/02/2018 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi