Fermer

Union Africaine. ZLECA: le Rwanda ratifie l’accord de libre-échange et fait davantage

Mise à jour le 29/05/2018 à 16h39 Publié le 29/05/2018 à 16h35 Par Moussa Diop

#Politique
Union Africaine

Union africaine.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le Rwanda dont le chef d'Etat assure la présidence de l’Union africaine vient de ratifier l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Le pays de Paul Kagame a ouvert la porte à d’autres ratifications allant dans le sens d’une plus grande intégration de l’Afrique. Détails.

Après le Kenya et le Ghana, le Rwanda est le troisième pays africain à ratifier l’accord établissant la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Selon un communiqué du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a remis les instruments de ratification de l’accord sur la ZLECA.

Et le Rwanda dont le président est un chantre de l’intégration africaine a fait plus pour l’intégration africaine en ratifiant aussi le protocole de libre-circulation et le passeport unique africain. Le pays devient ainsi le premier du continent à ratifier ce protocole.

A ce titre, il faut souligner qu’avant même la ratification du protocole sur la libre-circulation des personnes, le Rwanda avait supprimé le visa au profit de tous les ressortissants des pays africains.


LIRE AUSSI: Union africaine: seuls deux pays ont ratifié l’accord établissant la zone de libre-échange


Suite à ces ratifications, Faki Mahamat a salué le Rwanda «pour cette étape importante, qui illustre encore davantage l’engagement de ses dirigeants envers les objectifs et idéaux de l’Union africaine».

Il a saisi l’occasion pour inviter les autres pays du continent «à prendre les mesures requises pour devenir parties à la fois de la ZLECA et du protocole sur la libre-circulation des personnes et le passeport africain».

Il faut rappeler que lors du sommer extraordinaire de l’Union africaine qui s’est tenue à Kigali, au Rwanda, en mars 2018, 44 pays africains avaient signé l’accord établissant une Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Toutefois, pour que celui-ci entre en vigueur, il faudra au moins que 22 pays le ratifient d'ici la fin septembre 2018. Ce qui est encore loin d’être le cas. Actuellement, seulement trois pays -Kenya, Ghana et Rwanda- l’ont fait. 


LIRE AUSSI: Union Africaine-ZLECA: des impacts positifs sur les échanges intra-africains, mais…


Enfin, rappelons que la ZLECA vise la mise en place d’un marché unique de 1,2 milliard de consommateurs disposant d’un PIB de 2.500 milliards de dollars. Il vise à supprimer les droits de douane sur 90% des biens échangés au niveau du continent et à libéraliser les services. L’élimination progressive des droits de douane va entraîner une forte hausse du commerce intra-africain  qui devrait ainsi augmenter de 60% pour passer de 16% actuellement à 52% à l’horizon 2022 si l’accord rentre en vigueur.
Le 29/05/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi