Fermer

Cameroun. Présidentielle: un dernier sondage donne Paul Biya vainqueur avec 40,4% des voix

Mise à jour le 25/09/2018 à 09h46 Publié le 25/09/2018 à 08h39 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
Paul biya, 85 ans,

Paul Biya, du haut de ses 85 ans, il aspire encore à diriger le Cameroun pour 5 ans de plus.

© Copyright : DR

#Autres pays : Paul Biya, le président camerounais en lice pour un septième mandat à la tête du pays, remporterait le vote populaire à l’issue de l’élection présidentielle du 7 octobre prochain, selon Algoo International. Un pourcentage en dessous des 81% d’un autre sondage réalisé par un cabinet américain.

Paul Biya, le président sortant et candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) au scrutin présidentiel du 7 octobre prochain, remporterait 40,4% des suffrages si l’élection a lieu aujourd’hui. C’est ce que révèle une étude réalisée le 11 septembre 2018 dans les 10 régions du pays par la société Algoo International, un cabinet spécialisé dans les études de marché et le développement commercial mass market. Le candidat de l’Union nationale pour l’intégration vers la solidarité (Univers) Cabral Libii (23,5%), par ailleurs plus jeune candidat de ce scrutin, arrive en deuxième place avec près de 17 points en moins. Il est suivi de Joshua Osih du Social Democratic Front (SDF, parti leader de l’opposition) qui ferme la troisième marche du podium avec 17% des voix.
Le chef de l’Etat est en tête du sondage dans 6 régions du pays, selon cette étude réalisée sur un échantillon de 1015 Camerounais âgés de 21 ans et plus, inscrits sur les listes électorales. D’après les résultats, les régions de l’Ouest et de l’Adamaoua sont acquises à Cabral Libii qui y tutoie les 50% de suffrages exprimés.


LIRE AUSSI: Cameroun. Portrait: Biya, le vieux chef et le très jeune peuple


Joshua Osih l’emporterait presque largement dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les deux régions anglophones du pays secouées par une crise sociopolitique et sécuritaire depuis octobre 2016. Sur les raisons déterminants du choix des candidats par les électeurs, le sondage indique que Paul Biya est plébiscité pour «ses réalisations et son expérience en politique» - son slogan de campagne est d’ailleurs «La force de l’expérience».

Cabral Libii est choisi pour «l’espoir que peut diffuser sa jeunesse», le candidat du parti Univers étant très apprécié par les jeunes électeurs ayant entre 21 et 30 ans, notamment les étudiants, apprend-on. «Le changement» est l’image qui colle à Joshua Osih. «Je suis un opposant qui rêve de changer le Cameroun, un pays qui va mal et qui est en train d’imploser», a déclaré le candidat du SDF, partisan du fédéralisme dans un contexte où des sécessionnistes anglophones revendiquent un retour à l’Etat fédéré. Dans l’ensemble, le vote populaire de ce sondage va à Paul Biya, qui brigue un septième mandat à la tête du pays.


LIRE AUSSI: Cameroun: l'impossible candidature unique de l'opposition face à Paul Biya


Mais les intentions de vote exprimées ici sont cependant en dessous des 81% des suffrages exprimés en faveur du président selon les données d’un sondage attribué à Ennovative Solutions, un cabinet marketing basé à Houston (Etats-Unis).

Selon ledit cabinet, Paul Biya l’emporterait largement devant Joshua Osih (7%) et Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (5%). Les 9 candidats en lice pour l’élection présidentielle du 7 octobre prochain se sont officiellement lancés à la conquête des électeurs le 22 septembre dernier. Ils ont 15 jours pour convaincre.
Le 25/09/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell