Fermer

Visa Schengen: l’UE assouplit les procédures et augmente les coûts

Mise à jour le 21/02/2019 à 22h01 Publié le 21/02/2019 à 14h13 Par Moussa Diop

#Politique
visa schengen
© Copyright : DR

#Autres pays : L’Union européenne vient d’annoncer des mesures visant à assouplir les conditions d’octroi du visa Schengen aux voyageurs étrangers. Parallèlement, les coûts de traitement des demandes de visa vont augmenter, avec une gratuité accordée aux mineurs de 6 à 18 ans.

L’Union européenne souhaite faciliter ses échanges commerciaux avec le reste du monde et accroître le nombre de touristes visitant la zone.

A ce titre, les Etats membres de l’Union européenne, réunis hier, mercredi 20 février 2019 à Bruxelles, ont approuvé l’accord accepté entre le Parlement européen et le Conseil de l'Europe, visant à moderniser la politique commune de l’UE en matière d'octroi de visas.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié hier par l’institution européenne, et qui comprend des modifications visant à simplifier les formalités aux voyageurs qui désirent se rendre en Europe.

Le Parlement annonce donc plusieurs mesures phares destinées à moderniser la politique commune de l’Union européenne en matière de visas.


LIRE AUSSI: Visas: l’Union européenne entend durcir les conditions pour certains pays africains


D’abord, les voyageurs étrangers pourront déposer leur demande de visa dans l’espace Schengen jusqu’à 6 mois (9 mois pour les marins) avant leur séjour, au lieu de 3 mois actuellement. De plus, les demandeurs pourront faire leur demande par voie électronique.

Ensuite, le Parlement compte faciliter l’octroi des visas à entrées multiples assorties d’une plus longue durée de validité.

A ce titre, les étrangers qui voyagent fréquemment, et qui respectent leurs engagements auprès de l'UE, pourront bénéficier d’un visa d’une validité maximum de 5 ans.

Parallèlement, les coûts de traitement des demandes de visa vont augmenter pour passer de 60 à 80 euros.

Le Parlement européen justifie cette hausse par le fait de permettre «aux Etats membres de maintenir un personnel consulaire en nombre suffisant dans le monde entier, d’assurer des contrôles de sécurité plus stricts et de moderniser le matériel informatique et les logiciels».

Toutefois, cette hausse s’accompagne d’une gratuité du visa pour les mineurs de 6 à 18 ans.


LIRE AUSSI: Visas Schengen: Alger dans le collimateur de la Commission de l’Union européenne


Enfin, la dernière mesure est liée à la coopération qu’offrent les pays tiers en matière de réadmission de leurs ressortissants.

Selon le Parlement européen, «les conditions de traitement des demandes de visas pourront être adaptées si le pays tiers coopère de manière satisfaisante, en vue du retour et de la réadmission des migrants en situation irrégulière, y compris en ce qui concerne le délai maximal imparti pour le traitement des demandes, la durée de validité des visas délivrés, le montant des droits de visa et l’exemption de ces droits applicable à certains voyageurs».
Le 21/02/2019 Par Moussa Diop

à lire aussi