Fermer

Cameroun: le pays perd son statut de membre de l’Organisation mondiale du commerce

Mise à jour le 14/03/2019 à 12h27 Publié le 14/03/2019 à 09h28 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
OMC
© Copyright : DR

#Autres pays : En cause, les arriérés de cotisations de la participation du pays au budget de l’OMC ces cinq dernières années, et qui s’élèvent à 180 millions de francs CFA.

Le Cameroun a perdu son statut de membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). En cause, le non-respect de ses engagements de mise en conformité aux obligations de l’accord sur la facilitation des échanges. Le pays s'était en effet engagé à payer 42 millions de francs CFA au titre de sa contribution annuelle au budget de l’OMC.

Or, le Cameroun  n’a pas versé sa contribution ces cinq dernières années. «(…) Les arriérés de cotisations de notre participation au budget de l’OMC s’élèvent à 138 millions de francs CFA pour les années 2015, 2016, 2017 et 2018», indique le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, dans une correspondance adressée le 5 mars dernier au secrétaire général des services du Premier ministre, et qui a fuité sur Internet.

A ce montant s’ajoute la contribution de l’année 2019 qui est de 42 millions de francs CFA, soit un total de 180 millions de francs CFA, écrit le ministre.


LIRE AUSSI: Algérie: non-adhésion à l’OMC, protectionnisme ou aveu d’échec d’une politique économique?


Cette situation place ainsi le Cameroun sous le coup des sanctions administratives de la catégorie III, qui consistent en la suspension de toutes les activités de l’assistance technique et au refus de tout accès aux formations organisées par l’OMC.

Selon le ministre du Commerce, «seul l’apurement de ces arriérés permettrait à notre pays de retrouver ses droits au sein de l’Organisation» dont il est membre depuis le 13 décembre 1995.

L'essentiel du budget annuel de l'OMC est financé par les contributions de ses membres. Celles-ci sont fixées en fonction de la part de chaque membre dans le commerce international des marchandises, des services et des droits de propriété intellectuelle pour les cinq dernières années pour lesquelles les données sont disponibles.

Une contribution minimale de 0,015% est fixée pour les membres dont la part dans le commerce total de l'ensemble des membres est inférieure à 0,015%, précise l’Organisation sur son site Internet. En rappel, l’OMC est la seule organisation internationale à vocation mondiale qui s'occupe des règles régissant le commerce entre les pays.
Le 14/03/2019 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell