Fermer

Nigeria-Tchad: des dizaines de morts dans les rangs de Boko Haram

Mise à jour le 16/04/2019 à 15h29 Publié le 16/04/2019 à 15h27 Par Karim Ben Amar

#Politique
Victoire militaire de Boko Haram sur l'armée nigériane
© Copyright : DR/Barlamane.com

#Autres pays : Les armées tchadienne, d'une part, et nigériane et camerounaise conjointement, d'autre part, ont procédé à des opérations militaires qui ont fait des dizaines de morts dans les rangs de la secte Boko Haram.


La nuit de dimanche à lundi derniers rime avec hécatombe pour Boko Haram, dans la région du lacs Tchad que partagent plusieurs pays, dont le Niger, le Tchad, le Nigeria et le Cameroun. 

Soixante-trois membres du groupe islamiste Boko Haram ont été tués par l'armée tchadienne dans la nuit de dimanche à lundi dans la région du lac Tchad, a annoncé lundi un communiqué de l'armée tchadienne, cité par la presse locale.

L'affrontement s'est déclenché vers minuit suite à une attaque de Boko Haram contre une position avancée de l'armée tchadienne au lieu dit Mbohama, dans la sous-préfecture de Kaïga Kindjiri (ouest).


>>>LIRE AUSSI: Terrorisme: 7 militaires tchadiens tués dans une attaque de Boko Haram

Sept soldats tchadiens ont perdu la vie lors de la riposte et une dizaine d'autres ont été blessés, selon le communiqué qui ajoute que des opérations de ratissage sont en cours.

A la mi-mars, toujours dans la même région, au moins 23 soldats tchadiens avaient été tués dans une embuscade tendue par Boko Haram.

L'armée nigériane a annoncée quant à elle, lundi, la mort de 27 membres du groupe terroriste Boko Haram lors d'une opération menée avec le Cameroun à la frontière entre les deux pays.

De nombreuses armes et des munitions ont été saisies dimanche, tandis que plusieurs pick-up équipés de mitrailleuses lourdes ont été détruits par les forces nigérianes et camerounaises lors de cette opération conjointe, a-t-elle précisé dans un communiqué.


>>>LIRE AUSSI: Tchad. Terrorisme: 23 soldats tchadiens tués par Boko Haram

Un porte-parole militaire, le colonel Sagir Musa, a indiqué que les affrontements avaient eu lieu au nord des villages de Wulgo, Tumbuma, Chikun Gudu et Bukar Maryam, tous situés au Nigeria. Selon lui, les militaires n'ont subi aucune perte.

Une série d'actions militaires coordonnées se poursuit, particulièrement dans les environs de Gombaru-Ngala dans l'Etat nigérian de Borno (nord-est), où les terroristes fuient l'offensive de la force multinationale regroupant des soldats nigérians, béninois, tchadiens, camerounais et nigériens.

En mars dernier, plus de 100 membres de Boko Haram avaient été tués lors d'opérations conjointes menées le long des frontières nigérianes.

Depuis 2009, ce groupe terroriste entend établir la charia (loi coranique) dans le nord-est du Nigeria, menant aussi des attaques dans les autres pays de la région du Bassin du lac Tchad.
Le 16/04/2019 Par Karim Ben Amar

à lire aussi