Fermer

Liberia: le président George Weah contraint de quitter son bureau à cause de deux serpents

Mise à jour le 20/04/2019 à 16h39 Publié le 20/04/2019 à 06h59 Par Ismail Traoré

#Politique
Liberia: le président George Weah contraint de quitter son bureau à cause de serpents
© Copyright : DR

#Autres pays : George Weh, le président libérien, est obligé de travailler à partir de chez lui à cause de deux serpents noirs découverts dans le building lui servant de bureau.


Si en 2017, le président Muhammadu Buhari a été chassé de son bureau par invasion de rats, son homologue libérien, le président George Weah, doit faire face à des bestioles qui inspirent encore plus de crainte. Deux serpents de couleur noire ont été découverts dans son lieu de travail et l'ont contraint à abandonner provisoirement son bureau. Cette semaine, son domicile s'est tranformé en siège de la présidence. 

Une opération de fumugation est en cours dans tout le building qui abrite également le ministère des Affaires étrangères, afin d'éliminer ces invités fort disgracieux. 


>>>LIRE AUSSI: George Weah en Israël: la «condition» capitale posée par les israéliens pour soutenir le Liberia

Les deux reptiles ont été découverts derrière le bureau de la sécurité. C'était suffisant pour provoquer une panique au sein du personnel qui a finalement été évacué, pour les besoins de la fumugation. 

Dès le lundi, il est prévu que les collaborateurs du président et ministre des Afffaires étrangères retournent dans leur habituel lieu de travail.

Néanmoins, dans une Afrique où l'on croit encore beaucoup aux pratiques mystiques, certains pourraient interpréter l'intrusion de ces serpents comme un mauvais sort jeté au président Weah. 


Le 20/04/2019 Par Ismail Traoré

à lire aussi