Fermer

Cameroun: les mototaxis interdites de circulation dans le centre-ville de Yaoundé

Mise à jour le 09/05/2019 à 10h28 Publié le 09/05/2019 à 10h16 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
mototaxis
© Copyright : DR

#Autres pays : La mesure délimitant les zones d’accès des engins à deux roues dans la capitale, prise le lundi 6 mai dernier par le préfet du Mfoundi, vise notamment à lutter contre le désordre urbain.

Le préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila, vient de prendre la décision de restreindre la circulation des mototaxis à Yaoundé, la capitale.

«La circulation des motocycles n’est tolérée que dans la périphérie de la ville de Yaoundé pour la desserte des zones enclavées» conformément à l’arrêté conjoint signé en 2012 avec le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, indique le communiqué préfectoral, qui précise par ailleurs les zones proscrites et celles autorisées à la circulation des mototaxis.


LIRE AUSSI: Cameroun: la guerre des "mototaxis" à Kribi


Le préfet a également, dans la foulée, annoncé la «levée immédiate» de la mesure de suspension des activités de la police municipale.

Celle-ci avait été suspendue d’exercice pour une durée d’un mois le 13 février dernier, à la suite d’un accrochage violent entre des agents municipaux et des conducteurs de mototaxi dans la capitale.

Cette police arborera désormais un uniforme floqué de la mention «police municipale et ne s’apparentant à aucun point de vue de celle de la gendarmerie et de la police nationale», indique le préfet.


LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: l'incontournable, mais si dangereux moto-taxi "Jakarta"


Selon l’autorité administrative, pendant cette période de suspension, les conducteurs de mototaxi, communément appelés «benskinneurs», avaient envahi le centre-ville de la capitale, occasionnant notamment des accidents de la circulation.

Aussi, la mesure prise ce 6 mai 2019 vise-t-elle à lutter contre ces désordres urbains. D’où la réactivation du Comité national de lutte contre le désordre urbain présidé par le préfet du Mfoundi.
Le 09/05/2019 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell