Fermer

Algérie: en prison, le général Houcine Benhadid pourrait passer de vie à trépas

Mise à jour le 23/06/2019 à 13h56 Publié le 23/06/2019 à 13h54 Par Mar Bassine

#Politique
Général Houcine Benhadid

Général Houcine Benhadid

© Copyright : DR

#Autres pays : Le général Houcine Benhadid, qui avait adressé une lettre à Ahmed Gaïd Salah, est en prison depuis le 12 mai. Sa santé s'est fortement détériorée et il risque aujourd'hui une septicémie qui pourrait lui être fatale, après deux opérations dans des conditions d'hygiène déplorables.


Selon Me Bechir Mechri, son avocat, le général à la retraite Houcine Benhadid est en danger de mort, à cause de la dégradation de son état de santé, qui demande une prise en charge imminente dans une structure hospitalière adéquate. 

Actuellement alité "au pavillon pénitentiaire de l’hôpital Mustapha, à Alger, après une deuxième opération chirurgicale subie mardi dernier", ce prisonnier politique algérien est atteint d'une grave infection "à cause de l'absence d'aseptisation du service".

Une situation d'autant plus inquiétante, selon son avocat, que son état de santé s'est fortement détérioré. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: le général Benhadid transféré à l’hôpital après s'être fracturé en prison

"De ce fait, et avant que l’infection n’atteigne les os, devienne intraitable et qu’il soit trop tard, nous demandons l’évacuation urgente du prévenu vers une clinique spécialisée qui assure les conditions d’hygiène et de soins", écrit l'avocat, qui accuse le juge d'instruction "d'abuser de son pouvoir puisqu’il n’a pris aucun acte de procédure dans le but de prolonger délibérément sa détention provisoire mettant ainsi la vie [du général Houcine Benhadid] en danger". 

Le général Houcine Benhadid a été inculpé d'un de ces crimes fabriqués de toutes pièces par le général Ahmed Gaïd Salah, dans le but de faire arrêter des personnalités qui n'ont, a priori, aucun lien avec la gestion passée du clan Bouteflika, mais qui peuvent être une menace pour son entreprise de confiscation du pouvoir.

En effet, depuis le 12 mai, il est en prison pour "avoir participé en connaissance de cause à une entreprise de démoralisation de l’armée ayant pour objet de nuire à la défense nationale". 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: le général Houcine Benhadid arrêté pour avoir "voulu aider Gaïd Salah"

La "faute" commise par Houcine Benhadid a été simplement d'avoir adressé une lettre ouverte au généralissime, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire et vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah, publiée dans les colonnes d’El Watan le 25 avril 2019. 

Houcine Benhadid, rappelle son avocat, "exprimait sa vision sur la crise que traverse le pays et conseillait au chef d’état-major de l'ANP à adopter des solutions politiques".

Mais visiblement, cela n'a pas été du goût de Gaïd Salah qui a vite fait d'instrumentaliser la justice afin de la maintenir en détention.  

A titre de rappel, Louisa Hanoune, leader du Parti du Travail, se trouve actuellement dans un cas similaire.

Actuellement incarcérée à la prison de Blida, Louisa Hanoune a, elle aussi, vu son état santé se détériorer, et a perdu près de 8 kg en près d'un mois de détention. 
Le 23/06/2019 Par Mar Bassine