Fermer

Suisse: les gardes du corps de Paul Biya, président camerounais, condamnés après leur arrestation

Mise à jour le 04/07/2019 à 12h19 Publié le 04/07/2019 à 12h17 Par Mar Bassine

#Politique
Suisse: les gardes du corps de Paul Biya, président camerounais, condamnés
© Copyright : DR

#Autres pays : Finalement, le journaliste suisse de la RTS a obtenu gain de cause contre les gardes du corps du président camerounais Paul BIya qui l'avaient agressé devant des caméras de surveillance. Ils ont été condamnés à des peines de prison avec sursis.

Par ordonnance pénale du procureur général, les gardes du corps de Paul BIya ont tous été reconnus coupables de "contrainte et appropriation illégitime". Les six protagonistes, une femme et cinq hommes, ont été condamnés. Quatre d'entre eux écopent d'une peine de prison de 4 mois avec sursis et les deux autres de trois mois avec sursis, rapporte le quotidien Le Temps

Adrien Krause, journaliste de la Radio Télévision Suisse (RTS), filmait la semaine dernière une manifestation des opposants camerounais devant l'hôtel Interncontinental de Genève, quand il a été pris à partie par la garde rapprochée de Biya, aujourd'hui âgé de 82 ans et venu en Suisse pour un séjour médical. 


>>>LIRE AUSSI: Cameroun-Suisse: six membres du service de sécurité accompagnant Paul Biya interpellés à Genève


La scène avait alors été filmée par des caméra de surveillance, ce qui a permis à la police judiciaire fédérale d'identifier les 6 mis en cause. Les gardes du corps auraient usé de violence contre la victime en l'immobilisant, dégradant son matériel et s'emparant de son porte-monnaie, son téléphone et son sac. 

C'est sur intervention d'un négociateur de la police que le matériel professionnel et les effets personnels d'Adrien Krause lui seront rendus. 

Le 04/07/2019 Par Mar Bassine