Fermer

Mozambique: signature d'un accord de paix historique entre le gouvernement et l'ex-rébellion de la Renamo

Publié le 01/08/2019 à 16h01 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Le président du Mozambique, Filipe Nyusi, et le chef de la Renamo, Ossufo Momade

Le président du Mozambique, Filipe Nyusi, et le chef de la Renamo, Ossufo Momade.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le président du Mozambique, Filipe Nyusi, et le chef de la Renamo, Ossufo Momade, ont signé, ce jeudi 1er août, un accord de paix historique destiné à mettre fin à des décennies de conflit entre le pouvoir et l’ex-rébellion, devenue principal parti d’opposition.

La cérémonie retransmise par la chaîne de télévision nationale s’est déroulée dans la base militaire de la Renamo dans la région montagneuse de Gorongosa, dans le centre du Mozambique, 27 ans après la fin de la première guerre civile.

Les deux leaders se sont donné une accolade après la signature de l’accord.

Cet accord de paix met un terme à un long processus de négociation initié par le leader historique de la Renamo Alfonso Dhlakama, décédé en mai 2018, et intervient à quelques mois des élections générales prévues en octobre.

Il a été signé alors que le régime du président Nyusi combat une insurrection jihadiste dans le nord du pays qui a fait plus de 250 morts depuis octobre 2017.


LIRE AUSSI: Mozambique: majorité et opposition d'accord pour réviser la constitution


Peu après l’accession à l’indépendance du Mozambique, ancienne colonie portugaise, en 1975, la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) avait combattu le gouvernement dirigé par le Front de libération du Mozambique (Frelimo) durant 16 ans. Cette guerre civile, qui a fait un million de morts, a pris fin en 1992.

La Renamo s’est alors transformée en parti politique après un accord de paix signé à Rome, ce qui a ouvert la voie à des élections multipartites en 1994.
Le 01/08/2019 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi