Fermer

Algérie-Turquie. Visa: voici les nouvelles conditions imposées aux Algériens

Mise à jour le 03/09/2019 à 16h03 Publié le 03/09/2019 à 15h59 Par Karim Zeidane

#Politique
Ecovisa
© Copyright : DR

#Autres pays : L’ambassade de Turquie en Algérie a officiellement réagi aux nouvelles mesures imposées aux Algériens voulant se rendre au pays d'Erdogan. Dans un communiqué, elle a détaillé les nouvelles conditions d'obtention de visa par les Algériens qui souhaitent se rendre en Turquie.

Après la sortie de Turkish Airlines annonçant des modifications sur les conditions d’octroi de visas aux jeunes algériens, c’est au tour de l’ambassade de Turquie en Algérie d’apporter davantage de précisions sur les nouvelles conditions imposées par le ministère des Affaires étrangères turc aux Algériens qui désirent obtenir un visa pour se rendre en Turquie.

Ainsi, selon le communiqué de l'ambassade, les jeunes algériens qui souhaitent obtenir un visa électronique de type B1 pour les moins de 18 ans et plus de 35 ans, les nouvelles dispositions entrant en vigueur à partir du 1er octobre 2019 stipulent que le demandeur doit, entre autres, réserver un billet aller-retour, avoir un certificat d’hébergement, disposer d'un passeport d’une validité d’au moins 6 mois, avoir une assurance de voyage et justifier d'un revenu d'au moins 50 dollars pour chaque jour à passer en Turquie.


LIRE AUSSI: Algérie: pourquoi la Turquie a-t-elle durci les conditions d’octroi de ses visas aux Algériens?


Globalement, si ces conditions ne sont pas vraiment draconiennes, il n’en demeure pas moins que l’obligation de justifier de la somme de 50 dollars pour chaque jour à passer en Turquie constitue un obstacle. En effet, la dotation touristique en devises pour les touristes algériens tourne autour de 100 dollars par an. En clair, cette dotation officielle ne couvrirait que 2 jours de séjour pour le touriste algérien en territoire turc.

Concernant les Algériens demandeurs de visa de type C1 et dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans, à partir du 1er octobre, le visa électronique sera remplacé par un visa «traditionnel» (vignette sur le passeport) délivré selon les conditions conventionnelles avec le dépôt de la demande de visa auprès des services consulaires turcs en Algérie. 


LIRE AUSSI: Algérie. Visa Schengen: voici pourquoi près de la moitié des demandes ont été rejetées en 2018


L’ambassade de Turquie en Algérie n’a pas expliqué les soubassements de ce changement. Toutefois, la raison la plus citée est celle de la pression exercée par l’Union européenne sur Ankara dans sa lutte contre l’immigration clandestine. La Turquie est devenue depuis quelques années une porte d'entrée de cette immigration vers l'Europe, une porte que l'UE tente de verrouiller.

En effet, de nombreux Algériens utilisent l visa turc dans le seul but de faciliter leur accès aux pays de l'espace Schengen.

La presse turque avance également la volonté d’Ankara de lutter contre l’afflux de djihadistes algériens qui passent par les frontières turques pour rejoindre la Syrie ou l’Irak.
Le 03/09/2019 Par Karim Zeidane