Fermer

Cameroun. Concession du terminal à conteneurs du port de Douala: Bolloré toujours en course

Mise à jour le 31/10/2019 à 16h52 Publié le 31/10/2019 à 16h51 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
Port de Douala
© Copyright : DR

#Autres pays : Le processus de finalisation des termes du contrat du nouveau concessionnaire du Port autonome de Douala devrait être suspendu en attendant l'aboutissement des procédures judiciaires en cours, sur décision de la présidence camerounaise.

Nouveau rebondissement dans l'affaire du processus de passation de la concession du Terminal à conteneurs du port de Douala. En effet, selon une correspondance du secrétaire général de la présidence de la république au directeur général du Port autonome de Douala (PAD) qui a fuité sur les réseaux sociaux, le processus devrait être suspendu.

«D'ordre de Monsieur le président de la République, j'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir suspendre les travaux de finalisation des termes du contrat de concession... avec la société Terminal Investment Limited (TIL, Ndlr), adjudicataire provisoire de la concession des activités de rénovation, de modernisation, d'exploitation et de maintenance du terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri», indique l'adresse abondamment partagée.


LIRE AUSSI: Cameroun: le Suisse Terminal Investment Limited remplace le groupe Bolloré au Port de Douala


Une suspension qui intervient «en attendant les conclusions définitives de l'affaire Société APM Terminals BV et Bollore SA contre Port autonome de Douala, pendante au tribunal administratif du Littoral à Douala et portant sur la requête aux fins de sursis à l'exécution de la décision n°0006219/DG/PAD du 8 janvier 2019», peut-on également lire dans le courrier.

En effet, en septembre 2019, le PAD, structure qui s'occupe notamment des intérêts de l’État camerounais dans la gestion de la place portuaire de la métropole économique du pays, a publié les résultats de l'appel d'offres pour la concession du terminal à conteneurs du port.


LIRE AUSSI: Cameroun: Bolloré perd la gestion du terminal à conteneurs du Port de Douala


L’entreprise TIL a été désignée pour remplacer Douala International terminal (DIT), filiale du groupe Bolloré, dont le contrat de concession s'achève fin 2019. En réaction à cette annonce, DIT, dans un communiqué, a estimé avoir «été exclu irrégulièrement du processus de présélection».

D'où le recours déposé devant le Tribunal administratif de Douala. «Cette institution judiciaire a ordonné le 16 août 2019 le sursis à exécution de la décision du directeur général du Port autonome de Douala excluant les actionnaires de référence de DIT, suspendant ainsi le processus d’appel d’offre en cours», renseigne également DIT.
Le 31/10/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem