Fermer

Centrafrique: l'ancien président et ex-chef rebelle Michel Djotodia est de retour

Mise à jour le 11/01/2020 à 09h51 Publié le 10/01/2020 à 11h34 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Michel Djotodia
© Copyright : DR

#Autres pays : L’ex-président centrafricain Michel Djotodia, qui avait pris le pouvoir par les armes en 2013 à la tête de la rébellion à majorité musulmane Séléka avant de démissionner et de s’exiler 10 mois plus tard, est arrivé vendredi à Bangui, a constaté un journaliste de l’AFP.

jotodia, unique et éphémère chef de l’Etat musulman de ce pays pauvre d’Afrique centrale toujours en proie à la guerre civile depuis 2013, a atterri à Bangui dans la matinée à bord d’un vol de Royal Air Maroc en provenance de Casablanca via Douala au Cameroun. Un journaliste de l’AFP l’a vu à son arrivée dans un hôtel de Bangui, acclamé par une trentaine de ses partisans.


LIRE AUSSI: Centrafrique: les casques bleus veulent désarmer le PK5, zone de non-droit à Bangui


A 71 ans, Michel Am-Nondroko Djotodia revient au pays après six années d’exil au Bénin, où il vivait jusqu’alors, et 24 jours après le retour à Bangui de François Bozizé, le président qu’il avait renversé avant de s’autoproclamer chef de l’Etat le 24 mars 2013.

Djotodia était alors à la tête de la rébellion dominée par la communauté musulmane de la Séléka, un mouvement qu’il avait fondé et dissout le mois suivant sa prise du pouvoir, mais qui a continué à combattre des groupes d’auto-défense appelés anti-balakas, à majorité chrétienne.
Le 10/01/2020 Par Le360 Afrique - Afp