Fermer

Cameroun: voici la trouvaille de l'Etat pour réduire ses consommations d'eau et d'électricité

Mise à jour le 22/01/2020 à 21h18 Publié le 21/01/2020 à 09h14 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
facture d'électricité compteur
© Copyright : DR

#Autres pays : Une prime à la performance sera décernée à l'ensemble des administrations. Cette mesure incitative est contenue dans une circulaire du ministère des Finances, conformément à un article prévu dans la loi de finances votée par le parlement du pays, pour cette année 2020.

L’Etat du Cameroun veut mieux maîtriser ses consommations d'eau, d'électricité et ses factures téléphoniques. Et pour ce faire, il a prévu une batterie de mesures incitatives pour les administrations, qui utiliseraient ces dépenses courantes de manière plus rationnelle.

Ces mesures sont contenues dans une circulaire émise par le ministère des Finances, qui contient les instructions relatives à l'exécution de la loi de finances, au suivi et au contrôle de l'exécution du budget de l’Etat pour cette année 2020.

«Les économies constatées (celles relatives à la réduction du montant des factures) pourront faire l’objet d’une rétrocession trimestrielle aux administrations qui les auront réalisées, par la réintégration dans leur budget sous forme de crédits de biens et services», indique cette circulaire qui a été adressée à l'ensemble des administrations du pays.


LIRE AUSSI: Cameroun: l’Etat allège les factures d’électricité et d’eau des ménages


Plus loin, il y est également mentionné que «les administrations peuvent bénéficier d’une prime à la performance budgétaire pour leur gestion optimale, lorsqu’une évaluation fait ressortir des économies budgétaires substantielles sur les crédits relatifs aux dépenses d’eau, d’électricité, d’affranchissement du courrier et des prestations des télécommunications, au regard des provisions initiales».

A contrario, les excédents de consommation des administrations qui auront dépassé leur quota seront imputés sur les crédits des biens et services de l’exercice suivant.

Dans le même ordre d'idées, l’Etat souhaite avoir une connaissance précise de ses consommations.

«Chaque administration doit disposer à la fin de l’année 2020 d’une connaissance précise du niveau de ses consommations et des dépenses correspondantes», est-il ainsi mentionné dans la circulaire.


LIRE AUSSI: Cameroun: le gouvernement s’explique sur le rationnement de l'électricité à Yaoundé


D'où, parmi les mesures recommandées, un inventaire qui aura été prélablement effectué des compteurs et des points de livraison de l’Etat, l’évaluation des consommations par le relevé et le suivi des index des factures de manière contradictoire par chaque administration et la signature de procès-verbaux avec les fournisseurs pour leur transmission au ministère des Finances. 

Grand utilisateur de ces consommations courantes, l’Etat du Cameroun est souvent décrié par certains opérateurs pour ses factures impayées.

C'est le cas d'Eneo, concessionnaire de la distribution de l'énergie électrique dans le pays qui, dans son rapport 2018, évalue la dette de l’Etat et des collectivités publiques à près de 39 milliards de francs CFA.
Le 21/01/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem