Fermer

Cameroun: le gouvernement s’explique sur le rationnement de l'électricité à Yaoundé

Mise à jour le 18/08/2019 à 18h51 Publié le 17/08/2019 à 08h16 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
Coupure d'électricité
© Copyright : DR

#Autres pays : Face à la grogne des habitants de la capitale, subissant des coupures récurrentes du courant depuis quelques jours, le ministre de la Communication a tenté de désamorcer cette colère mercredi dernier, en assurant que tout était mis en œuvre pour un retour à la normale dans «les plus brefs délais».

Des voix s’élèvent de plus en plus au sein de la population pour dénoncer les coupures récurrentes de courant, depuis le sinistre survenu le 7 août dernier sur le réseau électrique de la ville de Yaoundé, la capitale.

Face à la grogne des habitants qui se plaignent notamment des désagréments occasionnés par cet incident, le gouvernement a tenu à apporter «toutes les clarifications nécessaires sur les causes et les circonstances de l’incendie, et à assurer les populations de tous les efforts entrepris pour apporter des solutions efficaces à cette situation».

Mercredi dernier, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, René-Emmanuel Sadi, a reconnu que le sinistre subi par le poste BRGM servant de matrice essentielle et source du réseau électrique de Yaoundé a créé de «graves perturbations dans la distribution de l’énergie électrique (…) avec des effets d’une portée sociale et économique considérable».


LIRE AUSSI: Cameroun: un incendie perturbe l'alimentation de la capitale en électricité


Selon ce membre du gouvernement, une fois l’incident signalé, des «actions immédiates» ont été entreprises par les services compétents notamment en vue de limiter l’ampleur des contrecoups néfastes, mais aussi de tout mettre en œuvre pour un retour normal de la desserte en énergie électrique dans la ville.

Mais force est de constater que les dispositions transitoires mises en places demeurent insuffisantes, eu égard aux nombreuses coupures de l’énergie électrique qui perdurent.

«A l’heure actuelle, toutes les parties prenantes sont à pied d’œuvre, de nuit comme de jour, pour remédier à une situation dont chacun mesure la gravité et que l’on veut voir se normaliser au plus vite», a déclaré le ministre de la Communication le 14 août dernier, lors d’une conférence de presse consacrée à la «situation critique» que connaît Yaoundé depuis cet incident.

«Tout est mis en œuvre à tous les niveaux pour que l’ensemble du dispositif de distribution de l’énergie électrique dans la ville soit rétabli dans les plus brefs délais», a-t-il poursuivi, se voulant rassurant.


LIRE AUSSI: Cameroun. Coupures d’électricité: un collectif d’avocats crie le ras-le-bol de la population


En attendant donc un retour à la normale, un programme de rationnement du courant électrique dans ville a été mis en place, en vue d’assurer un «service de soutien».

Il a également été demandé à ENEO Cameroon, concessionnaire du service de distribution de l'électricité dans le pays, de mettre à la disposition du public un calendrier global du programme ponctuel de distribution du courant.

Toutefois, certains habitants se plaignent de n’avoir pas reçu ce programme, questionnant et dénonçant notamment les voies de communication utilisées par l’entreprise pour vulgariser ce document.

Nonobstant ces plaintes, le gouvernement tient toutefois à «saluer la patience, la compréhension et le sens civique dont ont fait montre les habitants de la capitale depuis le début de cette situation préoccupante».
Le 17/08/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem