Fermer

Lesotho: la Première dame libérée sur caution, elle aurait tué et pris la place de l'ex-première dame

Mise à jour le 06/02/2020 à 09h11 Publié le 06/02/2020 à 09h09 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Lesotho: la Première dame libérée sur caution, elle aurait tué et pris la place de l'ex-première dame
© Copyright : DR

#Autres pays : L‘épouse du Premier ministre du Lesotho, accusée du meurtre de la précédente épouse du chef du gouvernement, a été libérée sous caution mercredi, a-t-on appris de source judiciaire.


Maesaiah Thabane, sous le coup d’un mandat d’arrêt, s‘était présentée aux autorités mardi, à la suite d’un accord entre son avocat et la police, et a passé la nuit de mardi à mercredi en garde à vue.

Mercredi, à la suite de sa première comparution devant un tribunal de Maseru, elle a été libérée en échange d’une caution de 1.000 loti (61 euros ou 67 dollars).

La police a indiqué avoir “un dossier solide” contre Maesaiah Thabane, 42 ans, dans le meurtre de l‘épouse du Premier ministre, Thomas Thabane, 80 ans.


>>>LIRE AUSSI: Lesotho: la Première dame du pays recherchée pour complicité de meurtre

En juin 2017, Lipolelo Thabane, 58 ans, avait été tuée par balle dans la capitale Maseru, deux jours avant l’investiture de son époux Thomas Thabane à la tête du gouvernement de ce petit pays enclavé dans le territoire de l’Afrique du Sud.

Le couple était en instance de divorce.

De nouveaux éléments sont apparus début janvier dans l’affaire, avec la publication d’une lettre du chef de la police du Lesotho faisant état d’un appel téléphonique localisé sur le lieu du crime et passé depuis le téléphone portable de M. Thabane.

Le Premier ministre a été interrogé le 22 janvier par la police sur le meurtre.

Sous la pression de l’opposition et de son propre parti, le Congrès de tous les Sotho (ABC), il a annoncé qu’il allait démissionner à une date non précisée.
Le 06/02/2020 Par Le360 Afrique - Afp