Fermer

Vidéo. Cameroun: polémique après des propos de la chanteuse Charlotte Dipanda sur une alternance au sommet de l’Etat

Mise à jour le 27/05/2020 à 13h17 Publié le 27/05/2020 à 10h32 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
Charlotte Dipanda

Charlotte Dipanda, chanteuse camerounaise.

© Copyright : DR

#Autres pays : Dans une récente interview à VOA Afrique, le service francophone de «Voice of America», la chanteuse camerounaise a déclaré qu’elle rêvait de voir l’actuel chef de l’Etat, Paul Biya, céder sa place après 38 ans de pouvoir.

Lors d’une récente interview dans Vous+Nous, une émission hebdomadaire diffusée sur VOA Afrique, le service francophone de Voice of America (La Voix de l’Amérique), Charlotte Dipanda a donné son point de vue sur la gouvernance politique au Cameroun.

Dans cet entretien, la chanteuse camerounaise âgée de 35 ans (elle les fêtera en juillet prochain) a déclaré que le Cameroun ne pourra se développer sans une alternance au sommet de l’Etat.


«Je pense qu’il est temps qu’on nous propose autre chose. Il est temps que le Cameroun se développe. Parce que tant qu’il n’y a pas d’alternance, il n’y a pas véritablement de développement possible. Je pense que l’Etat actuel est arrivé à bout de ce qu’il pouvait proposer au Cameroun et que, humblement, il gagnerait à céder la place à une nouvelle gouvernance», a-t-elle dit.


LIRE AUSSI: Afrique: est-ce le début de la fin des dinosaures politiques?


Charlotte Dipanda souhaiterait voir l’actuel chef de l’Etat, le président Paul Biya, céder sa place après 38 ans de pouvoir.

«Je n’ai connu que le président actuel. Qu’est-ce que ça me ferait du bien d’avoir une autre proposition, de se dire que c’est une époque qui est inéluctablement révolue aujourd’hui et qu’on a besoin de voir ce que ce pays peut apporter à cette jeunesse-là qui est différente. Parce que c’est une jeunesse qui est ouverte aussi à l’extérieur, qui voit ce qui se passe ailleurs et qui a le devoir, en tout cas, l’espère aussi pour son pays», a indiqué celle qui est considérée comme l’une des plus belles voix féminines du Cameroun.



Les propos de Charlotte Dipanda ont immédiatement créé une polémique sur les réseaux sociaux.

La séquence de son interview, où elle évoque une alternance politique au Cameroun est rapidement devenue virale.

LIRE AUSSI: Présidents africains: ceux qui piétinent les constitutions pour s'éterniser au pouvoir


La chanteuse devait sans doute s’attendre à une telle vague de réactions puisqu’elle termine son propos par un «sans rancune», comme pour se dédouaner d’éventuelles attaques contre sa personne pour avoir exprimé son opinion sur ce sujet.


«J’espère que ma manière de dire la société interpelle les citoyens camerounais, d’Afrique, du monde et qu’en tant qu’humains, on a les mêmes quêtes. J’essaie juste de les traduire à ma manière», explique celle qui est aussi membre du jury de The Voice Afrique francophone, une émission de concours musical, diffusée sur la chaîne de télévision VoxAfrica.






Le 27/05/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem