Fermer

Tournant en Libye: les forces du GNA chassent celles de Khalifa Haftar de l'aéroport de Tripoli

Mise à jour le 04/06/2020 à 13h11 Publié le 04/06/2020 à 13h07 Par Mar Bassine

#Politique
Les force s du GNA chassent celles de Khalifa Haftar du très stratégique aéroport de Tripoli

Après un contrôle qui a duré 14 mois par les forces de Khalifa Haftar, l'aéroport international de Tripoli retombe entre les mains du GNA.

© Copyright : DR

#Autres pays : Après avoir pris le contrôle de Sorman et Sabratha en avril dernier, les troupes du gouvernement d'entente nationale de Fayez El-Serraj viennent de chasser celles du maréchal Haftar du très stratégique aéroport international de Tripoli. La chance semble avoir changé de camp, depuis quelque temps.


Nouveau revers pour les forces du maréchal Khalifa Haftar dans la guerre se déroule actuellement en Libye et qui l'oppose aux forces du gouvernement d'entente nationale (GNA) de Fayez El-Serraj. Ces dernières ont, en effet, annoncé avoir repris le contrôle de l'aéroport international de Tripoli, dans la soirée de mercredi 3 juin 2020. 

D'intenses combats les avaient opposées, dans les jours précédant cette annonce, autour de la zone, à l'armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar qui contrôle l'est du pays et qui mène depuis avril 2019 une grande offensive contre la capitale Tripoli. 

Mais c'est dans la journée du 3 juin que l'offensive finale pour reprendre l'aéroport a été lancée par les troupes du GNA, en appelant à contribution les milliers de mercenaires syriens recrutés par la Turquie et des drones envoyés par le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. 


>>>LIRE AUSSI: Libye: Khalifa Haftar ferme l'aéroport de Tripoli, à la veille de la réunion d'Alger


Depuis le mois d'avril, le GNA enchaîne les victoires. Il y a d'abord eu la prise de deux villes stratégiques dans l'Ouest vers la frontière avec la Tunisie, à savoir Sorman et Sabratha (respectivement 60 et 70 km à l’ouest de Tripoli) . 

Mais la prise de cet aéroport est sans doute la victoire la plus importante jamais acquise par les troupes du GNA. Elle pourrait marquer un tournant dans les affrontements entre les deux camps. En effet, sa situation en hauteur, à 27 km à peine de Tripoli, et son rôle de base de regroupement et d'appui logistique pour l'ANL le rendaient presque imprenable depuis plus d'un an. 

C'est dire que Khalifa Haftar vient de perdre à la fois une place forte et le principal lieu d'où décollaient ses avions pour semer la terreur parmi ses adversaires. 

Actuellement, le vent est en train de tourner pour l'homme fort de l'Est libyen, malgré le soutien actif de l'armée russe et des Emirats arabes unis. Cette nouvelle situation, qui intervient seulement deux jours après l'annonce par les Nations unies de l'ouverture de nouvelles négociations, met clairement Fayez El-Serraj et ses troupes en position de force avant de s'asseoir à la même table que son frère ennemi. 


Le 04/06/2020 Par Mar Bassine

à lire aussi