Fermer

Cameroun: Paul Biya convoque une réunion du Conseil supérieur de la magistrature

Publié le 10/07/2020 à 08h19 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
Paul Biya

Paul Biya, président du Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le chef de l’Etat va réunir l’ensemble des magistrats le 6 août prochain au palais présidentiel. Une session qui intervient trois ans après la dernière, alors que les textes prévoient un minimum de deux séances par an.

«Une réunion du Conseil supérieur de la magistrature est convoquée (…) le jeudi 6 août 2020 à partir de 10 heures (locales)», annonce Paul Biya dans une décision rendue publique mercredi 8 juillet. Les travaux sont prévus dans la salle des conseils de la présidence de la République à Yaoundé, indique l’adresse.

Ce Conseil supérieur de la magistrature intervient trois ans après le dernier, alors que les textes prévoient un minimum de deux sessions par an, en juin et décembre.


LIRE AUSSI: Cameroun: la CONAC s’inquiète de la «corruption rampante» au sein de la magistrature


Cette importante assise sera notamment marquée par la prestation de serment des nouveaux membres récemment nommés au sein du Conseil. Le 15 juin dernier, le président a procédé à la nomination des nouveaux membres titulaires et suppléants de cette instance, ainsi que de son secrétaire. Abel Minko Minko, magistrat hors hiérarchie, premier groupe, a ainsi été nommé au poste de secrétaire, en remplacement de Jean Foumane Akame, décédé le 13 janvier 2019.

Le Conseil devra également examiner les cas d’indiscipline. Lors de la dernière session le 7 juin 2017, les conseillers s’étaient penchés sur sept dossiers disciplinaires. Les magistrats incriminés étaient assistés de leurs avocats au cours de cet exercice.


LIRE AUSSI: Cameroun: les artistes de plus en plus irrités par la longévité au pouvoir de Paul Biya


Cette année-là, le Conseil avait également procédé à l’intégration de jeunes auditeurs de justice récemment sortis de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), ainsi qu’à la promotion et aux nominations des magistrats du siège, du parquet et de la chancellerie.
Le 10/07/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem