Fermer

Paix et sécurité en Afrique: l’ONU et l’Union Africaine soulignent la primauté du Conseil de sécurité

Mise à jour le 02/10/2020 à 18h38 Publié le 02/10/2020 à 08h39 Par Moussa Diop

#Politique
Conseil de sécurité

Conseil de sécurité.

© Copyright : DR

#Autres pays : Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies et ceux du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, réunis le 30 septembre en vidéoconférence, ont réitéré la prééminence du rôle du Conseil de Sécurité sur les questions ayant trait à la paix, à la sécurité et à la stabilité en Afrique.

En ce qui concerne des missions essentielles comme promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique, ou régler les conflits du continent, la prééminence du Conseil de sécurité de l'ONU prévaut sur celle du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Une décision clairement spécifiée dans le communiqué final émis lors de la 14e réunion consultative conjointe annuelle des membres des deux institutions, réunis en visioconférence, le mercredi 30 septembre dernier.  

Le document souligne «la responsabilité principale du Conseil de sécurité du maintien de la paix et de la sécurité internationales, conformément à la Charte des nations et au mandat du Conseil de paix et de sécurité, en ce qui concerne la promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique, comme le prévoit le Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine».

Les deux parties ont ainsi «réaffirmé les disposition du chapitre VIII de la Charte des Nations Unies sur le rôle des arrangements régionaux dans le règlement pacifique des différends locaux».


LIRE AUSSI: Union africaine: la Commission Paix et Sécurité que convoite tant Alger consomme 62% du budget


En clair, pour le règlement des conflits en Afrique, l’Union africaine ne devra pas développer un processus parallèle à celui des Nations Unies.

Cela est particulièrement valable en ce qui concerne le traitement de la question du Sahara marocain, qui revient au Conseil de sécurité des Nations Unies et non au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

D'ailleurs les deux parties n'ont abordé, au cours de cette 14session, que la situation au Mali, au Sahel et en Somalie, et ont également mis l'accent sur «l’importance de s’attaquer aux causes profondes fondamentales des conflits en Afrique».

Cette visioconférence a été aussi l’occasion de passer en revue les termes de la coopération vitale entre les deux institutions, pour ce qui a trait aux questions de paix et de sécurité.

Les membres des deux conseils se sont accordés à souligner la nécessité de renforcer davantage la coopération, la collaboration et la coordination entre l’ONU et l’Union Africaine.

Les membres des deux institutions ont également salué les progrès accomplis dans le cadre de la Feuille de route principale de l’Union Africaine pour «Faire taire les armes en Afrique à l’horizon 2020».
Le 02/10/2020 Par Moussa Diop