Fermer

Ethiopie: pour les Etats-Unis, les parties au conflit ne veulent pas de médiation

Mise à jour le 20/11/2020 à 07h42 Publié le 20/11/2020 à 07h39 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
armée ethiopienne

Des éléments de l'armée éthiopienne.

© Copyright : DR

#Autres pays : Les Etats-Unis ont indiqué jeudi n'observer aucun intérêt pour une médiation de la part de l'Ethiopie et des dirigeants de la région dissidente du Tigré, dont les forces s'affrontent depuis le 4 novembre.

Des représentants américains ont assuré avoir appelé à la désescalade le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed ainsi que le Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF), et dit ne voir que de minces perspectives de négociations, les deux camps revendiquant des victoires sur le terrain.

"A ce stade, aucune des parties, selon ce que nous entendons, n'est intéressée par une médiation", a affirmé le secrétaire d'Etat américain adjoint chargé des Affaires africaines, Tibor Nagy, à des journalistes.


LIRE AUSSI: Ethiopie: Abiy Ahmed affirme que son opération au Tigré est à sa dernière phase


"Notre objectif est de rapidement mettre un terme au conflit, restaurer la paix, protéger les civils", a-t-il dit, ajoutant qu'"au moment où une médiation deviendra utile, c'est-à-dire lorsque que les deux parties exprimeront un intérêt pour une médiation, vous pouvez être sûrs que les Etats-Unis seront immédiatement présents."


LIRE AUSSI: Ethiopie: l'armée accuse le directeur de l'OMS Gebreyesus de vouloir procurer des armes au Tigré


L'ambassadeur américain en Ethiopie, Mike Raynor, a indiqué avoir parlé tant au Premier ministre Abiy Ahmed qu'au président du Tigré, Debretsion Gebremichael.

Selon M. Nagy, les Etats-Unis ont aussi été en contact avec l'Erythrée voisine, avec qui ils entretiennent des relations difficiles, et salué la retenue dont a fait preuve cet Etat, visé par une attaque des forces du Tigré.
Le 20/11/2020 Par Le360 Afrique - Afp