Fermer
#Politique

Tchad: intronisation de la chefferie traditionnelle, prolongement de l'administration centrale

Publié le 19/01/2022 à 15h19 Par notre correspondant à N'Djamena- Innocent Kilayo

#Autres pays : Au Tchad, le gouvernement donne une place de choix à la chefferie traditionnelle qui joue le rôle d’interface entre l’administration publique et l’autorité traditionnelle. Pour mener à bien cette tâche, de nouveaux chefs traditionnels viennent d’être intronisés lors de cérémonies fastueuses.


Depuis quelques années au Tchad, la chefferie traditionnelle bat son plein. Des plus grands et puissants cantons comme celui des Mbangues du sud et des sultanats du centre et du Nord, les intronisations de ces chefs coutumiers font l’objet de grandes cérémonies. En témoigne celle qui vient d’être organisée à Afrouk, un canton de Hadjer Lamis, connu comme l’un des plus grands du pays. L’intronisation de Mahamat Ahmat Adoum Adjid, le nouveau chef de canton, a fait l’objet d’un grand rassemblement populaire.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Le Niger sollicite ses chefs traditionnels pour améliorer le bien-être des populations

Après une démonstration de la culture de cette localité, le nouveau chef de canton d’Afrouk a donc été intronisé par le préfet de département d’Haraz Al-Biar, pour qui les chefs de canton sont aujourd’hui des autorités à part entière qui méritent considération.

La population d’Afrouk a invité leurs hôtes venus des autres provinces et cantons, ainsi que les chefs coutumiers à une grande fête populaire riche en animation pour célébrer l'intronisation de Mahamat Ahmat Adoum Adjid, présenté comme un intellectuel.


Le 19/01/2022 Par notre correspondant à N'Djamena- Innocent Kilayo

à lire aussi