Fermer

Cameroun: un plan de développement de la Couverture universelle de santé en préparation

Publié le 09/02/2017 à 19h56 Par Kofi Gabriel

#Société
couverture santé
© Copyright : DR

#Autres pays : Le gouvernement camerounais compte mettre en place la Couverture universelle de santé. L’architecture du système et les caractéristiques de celle-ci seront présentées cette année.

 Kiosque le360 Afrique. Partant du constat que 37% de la population camerounaise vit en dessous du seuil de pauvreté monétaire et qu’une majeure partie de la population ne peut accéder aux soins de santé, le gouvernement camerounais s’est engagé à mettre en place une Couverture universelle de santé.

Selon Investir au Cameroun, le projet est aujourd’hui dans les rails et «le Comité technique national intersectoriel chargé de doter le Cameroun d’un système de couverture universelle de santé, vient de présenter les caractéristiques organisationnelles et techniques des scénarii d’architecture dudit système dont le plan de développement sera élaboré et produit au premier semestre 2017».


LIRE AUSSI :
La Côte d’Ivoire se prépare à adopter la couverture maladie universelle


En attendant, on connaît les grandes lignes du mode de fonctionnement de la Couverture universelle de santé qui sera mise en place. Celle-ci reposera sur une structure nationale unique de gestion technique et financière. C’est à celle-ci que reviendra de «faire des propositions du panier de soins et services de santé commun à tous».

Par ailleurs, pour bénéficier de cette couverture universelle, «chaque citoyen camerounais devra disposer d’une carte de couverture en santé avec un numéro d’identifiant unique», souligne investiraucameroun.com, ajoutant que le détenteur de la carte «pourra recevoir des soins et services sur toutes l’étendue du territoire».

A noter que pour éviter l’exclusion des populations les plus pauvres et vulnérables, les affiliations de cette catégorie seront effectués par les collectivités territoriales décentralisées.
Le 09/02/2017 Par Kofi Gabriel

à lire aussi