Fermer
#Société

Vidéo. Burkina. la biennale du cinéma: c’est aussi la rue marchande

Publié le 02/03/2017 à 19h12 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Autres pays : La foire commerciale un aspect festif majeur de la biennale du cinéma de Ouagadougou. Cette rue est un carrefour pour les rencontres d’affaires, d’échanges et de divertissement en témoigne les stands d’exposition vente et aussi les maquis dressé pour le plaisir des festivaliers.


Depuis le 25 février, Ouagadougou vibre  au rythme du cinéma. Le Festival international du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), est certes un grand rendez-vous des acteurs du 7ème art sur le continent, mais loin des salles de cinéma et des ambiances feutrées des panels et réflexions, se dresse la rue marchande. 


LIRE AUSSI: Vidéo. Fespaco: le Burkina rêve d'un Etalon d'or, 20 ans après la dernière consécration

A l’entrée du siège du FESPACO,  malgré les fouilles  avec minuties des forces de l’ordre et sécurité,  une longue file attende. Venue des 4 coins de la ville chacun espère pouvoir franchir le seuil de la porte, afin de de nourrir sa curiosité.A l’intérieur, le public visite les stands dans une atmosphère chargée de poussière avec une ambiance musicale assourdissante.

De gauche à droite sont érigés des stands en allant à droite c’est le bloc des expositions vente des objets de tout genre. Dans cette catégorie, nombreux de ces exposants sont ceux des objets d’art. Dans  de la cour du siège du FESPACO, en allant vers la droite, se trouvent les bars, maquis et autres grillades de viande. Là, ce sont des rires que l’on perçoit d’ailleurs à peine, tant la musique est forte.
Le 02/03/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

à lire aussi