Fermer

Cameroun: un navire-hôpital pour des opérations chirurgicales gratuites

Mise à jour le 04/05/2017 à 12h13 Publié le 04/05/2017 à 07h48 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Société
navire hôpital
© Copyright : DR

#Autres pays : «Africa Mercy», le bateau-hôpital américain, va accoster à Douala et soigner gratuitement pendant dix mois 6.000 personnes souffrant de maladies rares, nécessitant des interventions lourdes et délicates.

Un navire-hôpital «Africa Mercy» accostera bientôt à Douala, la capitale économique du Cameroun, afin de prendre en charge des malades souffrant de pathologies rares, et ce, à titre gracieux.

La nouvelle a été annoncée officiellement par Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. «A l’invitation du chef de l’Etat Paul Biya, l’ONG Mercy Ships a accepté de séjourner au Cameroun du mois d'août 2017 au mois de juin 2018, soit une mission de soins gratuits de 10 mois», a-t-il déclaré.

Le porte-parole du gouvernement explique que le navire-hôpital Africa Mercy offre un cadre de soins digne des plus grands hôpitaux universitaires occidentaux. Il dispose d’un plateau technique constitué entre autres, de cinq salles d’opération, d’une salle de réveil, d’une unité de soins intensifs, de 82 lits et d’un système de télédiagnostic fonctionnant par satellite.

On apprend en outre que l’offre de soins de la mission Mercy Ships en séjour au Cameroun comprend tout un panel de spécialités médico-chirurgicales. Le ministre de la Communication cite entre autres, la chirurgie générale et orthopédique (déformations liées aux traumatismes, correction de pieds bots et malformations congénitales). Il sera aussi question de chirurgie maxillo-faciale, de plastique reconstructive, d’ophtalmologie et de soins dentaires.


LIRE AUSSI : Cameroun: un plan de développement de la Couverture universelle de santé en préparation


Bref, l’accent est mis sur des pathologies très souvent débilitantes et handicapantes. Des maux face auxquels les plateaux techniques locaux offrent peu de solutions ou sont totalement démunis. 

Avant le Cameroun, d’autres pays africains ont déjà bénéficié de cette initiative. Notamment la République du Congo (2013-2014), Madagascar (2014-2015) et tout récemment le Bénin (2016-2017). Pour ce qui est du Cameroun, Issa Tchiroma Bakary assure que la sélection des patients a débuté depuis le 17 avril dernier. Cette phase s’achève d’ici trois semaines, sachant que la capacité d’absorption de la mission Mercy Ships est de 6.000 patients.

Le ministre de la Communication a longuement insisté sur la gratuité des soins prodigués. L’alimentation et le transport des patients et d'éventuels accompagnateurs seront également gratuits, à la charge du gouvernement.

Fondée en 1978, Mercy Ships s’est donné pour mission première d’améliorer l’accès aux soins médicaux pour les personnes vivant dans une pauvreté extrême. Le navire-hôpital est animé par des équipes issues d’un vaste réseau mondial comprenant des praticiens hospitalo-universitaires.
Le 04/05/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi