Fermer

Cameroun-Hajj 2018: les petits cadeaux de Paul Biya aux pèlerins

Mise à jour le 10/05/2018 à 16h48 Publié le 10/05/2018 à 16h45 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Société
mecque
© Copyright : DR

#Autres pays : Baisse du prix du billet d’avion, dons gracieux de valises, augmentation des kilos de bagages autorisés en soute, etc. De nombreuses facilités ont été offertes aux fidèles musulmans cette année par le chef de l’Etat.

Les pèlerins camerounais seront confrontés à quelques nouveautés lors du hajj 2018. Des innovations sous forme de gratifications présidentielles, annoncées cette semaine par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, lors d’une réunion avec les encadreurs du pèlerinage, qui s'est tenue à Yaoundé, la capitale.

Premièrement, une réduction substantielle du prix du billet d’avion. Bien que le montant n’ait pas encore été précisé, il devrait néanmoins contribuer à alléger le coût total du hajj, qui était de 2.342.000 francs CFA (1 euro est égal à 656 francs CFA) l’année dernière pour les pèlerins camerounais. Soit une augmentation de 282.000 francs CFA par rapport à 2016. De même, les fidèles musulmans en partance pour l’Arabie saoudite recevront gracieusement du chef de l’Etat, un lot de trois valises: une pour la cabine et deux pour la soute.


LIRE AUSSI: Vidéo. Haj 2018: l'opération d'inscription lancée cinq mois avant le pèlerinage


Au total, 7.600 valises devraient être ainsi distribuées. Ce, en plus de l’augmentation gracieuse des kilos de bagages autorisés sur le vol  qui passe de 40 à 56 kg. Par ailleurs, sur instructions présidentielles, le séjour en Arabie saoudite ne sera plus prolongé, ce qui augmenterait les coûts pour les fidèles musulmans.

Ces derniers y passeront désormais 26 jours au maximum, au lieu de 40 au minimum par le passé. Et pour éviter les problèmes récurrents de disponibilité d’avions, un accord a été passé avec la compagnie Ethiopian Airlines qui va mettre à disposition trois appareils de sa flotte pour assurer les navettes entre le Cameroun et l’Arabie saoudite.


LIRE AUSSI: Hajj 2017: 4 pays africains dans le Top 10 des plus grands émetteurs de pèlerins


Enfin, la prime des encadreurs des pèlerins, souvent accusés de rançonner les fidèles musulmans en partance pour La Mecque, a été revue à la hausse. Elle passe de 55.000 francs CFA à 75.000 francs CFA. «Nous sommes heureux et réconfortés par ce geste du président de la République. Ces bonnes nouvelles sont accueillies avec une grande joie. Ces facilités qu’il accorde aux fidèles musulmans sont immenses. Nous nous engageons à prier pour la paix, la stabilité et l’unité du Cameroun. Ce hajj sera vraiment spécial», assure Amadou Mobido, encadreur du hajj.

Autant de petites attentions qui devraient concourir à relever le nombre d’inscriptions par rapport à l’année dernière, où environ 3.500 pèlerins camerounais avaient été enregistrés.

Le 10/05/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell