Fermer

Égypte: la justice condamne lourdement la touriste libanaise accusée d’avoir insulté les Égyptiens

Mise à jour le 08/07/2018 à 18h33 Publié le 08/07/2018 à 18h32 Par Karim Zeidane

#Société
La libanaise Mona El-Mazbouh

La touriste libanaise Mona El-Mazbouh.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Libanaise Mona El-Mazbouh a été condamnée à 8 ans de prison en Égypte pour «atteinte au peuple égyptien» suite à une vidéo dans laquelle elle affirmait avoir été victime de harcèlement sexuel au pays des Pharaons. Une audience en appel est prévue le 29 juillet.

La touriste libanaise Mona al-Mazbouh,  reconnue coupable d’avoir «porté atteinte au peuple égyptien», a été très lourdement condamnée par la justice égyptienne samedi 7 juillet. La peine prononcée à son encontre était de 11 ans de prison avant que le verdict ne soit ramené une heure plus tard à 8 ans.

Tout est parti d’une vidéo, postée sur Facebook et largement partagée, dans laquelle la jeune femme affirmait avoir été victime de harcèlement sexuel de la part de chauffeurs de taxis ou de jeunes hommes dans la rue et accusait les Égyptiens de vol et d’arnaque.  Elle y dénonçait le service dans les restaurants et le vol.

Ces accusations ont ulcéré les citoyens égyptiens qui ont appelé à son arrestation. Elle a effectivement été arrêtée fin mai à l’aéroport du Caire alors qu’elle s’apprêtait à quitter le pays des Pharaons.


LIRE AUSSI: Vidéo. Egypte: pour sa vidéo devenue virale, la touriste libanaise passera 15 jours en prison


En plus, le Parquet l’avait accusée de «propagation de fausses rumeurs et d’atteinte aux religions». Pour ces propos, elle encourait entre 3 et 5 ans de prison. Toutefois, les juges ont été moins cléments. Il est probable que sa pique à l’endroit du président Abdel Fatah al-Sissi a joué en sa défaveur. «Vous méritez ce que votre président fait contre vous. Je souhaite qu’Allah vous envoie quelqu’un qui vous opprimera davantage», avait-elle lancé dans sa vidéo. Des propos qui ont certainement beaucoup pesé dans la balance des juges égyptiens chargés de prononcer la sentence.

Depuis, Mona El-Mazbouh a posté une seconde vidéo dans laquelle elle s’est excusée auprès des Égyptiens respectables. Son avocat a fait un appel du verdict et une audience est prévue le 29 juillet courant.


Le 08/07/2018 Par Karim Zeidane