Fermer

Afrique du Sud: plainte contre l’appel du muezzin au Cap

Mise à jour le 12/12/2018 à 17h35 Publié le 12/12/2018 à 17h33 Par Kofi Gabriel

#Société
Mosquée
© Copyright : DR

#Autres pays : Des responsables de la protection de l’environnement de la ville du Cap se sont plaints de «nuisances sonores» causées par l’appel à la prière, suite à une plainte d'une personne âgée vivant à proximité d’une mosquée. Les responsables de la mosquée ont été sommés d’arrêter les appels à la prière.

Les responsables de la protection de l’environnement de la ville du Cap se sont plaints de l’appel à la prière (”adhaan”) d’une mosquée, jugé bruyant à cause des haut-parleurs placés sur le toit de la mosquée, suite à une plainte d’une personne âgée pour "nuisances sonores", selon news24.com.

Face à cette situation, une lettre a été adressée le 4 décembre 2018 aux dirigeants de la mosquée afin d’arrêter le bruit causé par les haut-parleurs et de soumettre un «plan de gestion du bruit» par un ingénieur acoustique accrédité dans les 21 jours.

Cette plainte ne fait pas l’unanimité. Certains jugeant qu’elle restreint la liberté de la pratique religieuse. 


LIRE AUSSI: Vidéo. Afrique du Sud: un imam gay fonde une mosquée controversée


Toutefois, selon Zahid Badroodien, membre du Comité du maire de la région du Sud, «l’intention n’est pas d’enfreindre les droits constitutionnels de quiconque en ce qui concerne leur religion, mais, conformément au règlement sur le bruit du Cap occidental, de régler le niveau sonore lorsqu’une nuisance sonore est signalée».

Il a expliqué que cette décision ne ciblait pas seulement les musulmans, expliquant que la ville traitait toutes les plaintes relatives au bruit de la même manière, qu’il s’agisse «d’une église, d’une mosquée, d’une synagogue, d’un autre établissement religieux, d’une boîte de nuit ou d’une autre source produisant du bruit».


LIRE AUSSI: Rwanda: Paul Kagame ferme 6.000 églises et une centaine de mosquées


En attendant, les représentants de la mosquée Masjidus Sauligeen ont remplacé l’appel à la prière par un seul bip.

Il faut dire que ce n’est pas la première plainte reçue par l’imam de la mosquée. Celui-ci a souligné qu’il avait reçu une plante il y a plusieurs années et avait diminué le volume du haut-parleur. Apparemment ce n’était pas suffisant.
Le 12/12/2018 Par Kofi Gabriel

à lire aussi