Fermer

Égypte: au Sinaï, un raid policier fait au moins onze morts dans les rangs des terroristes

Mise à jour le 21/08/2019 à 12h48 Publié le 21/08/2019 à 12h48 Par Karim Ben Amar

#Société
terroristes egypte sinai
© Copyright : DR

#Autres pays : Au moins onze terroristes ont été tués dans une fusillade au cours d’un raid policier. Cette attaque est survenue dans la ville d’El-Arich, comptant pour la province du Sinaï-Nord dans le nord-est de l’Égypte, d’après un communiqué du ministère de l’Intérieur paru hier, mardi 20 août.

Un raid de la police égyptienne a fait pas moins de onze morts dans les rangs des terroristes retranchés dans le Sinaï.

Les forces de la police ont investi leur planque se situant dans la ville d’El-Arich, dans la province du Sinaï-Nord, dans le nord-est de l’Égypte, d’après un communiqué du ministère de l’Intérieur paru hier, mardi.

Selon cette source, «le groupe d'éléments terroristes s'était emparé d'une ferme dans le district d'Obour de la ville d'El-Arich pour en faire une cachette et un point de départ pour mener leurs opérations hostiles».

Le ministère de l’Intérieur, à travers son communiqué, a expliqué que les terroristes avaient ouvert le feu sur les fonctionnaires de police une fois l'assaut lancé sur la ferme qui leur servait de planque.

La police s'est donc trouvée dans l’obligation de répliquer, et la confrontation a mené au décès de onze terroristes, selon le ministère égyptien de l'Intérieur.


LIRE AUSSI: Egypte: 275 milliards de livres d’investissements dans le Sinaï


Sur les lieux de l’attaque, la police a découvert des armes et des explosifs que les terroristes détenaient. 

L'Égypte est actuellement confrontée à une vague d’attaque terroriste.

Des centaines de policiers, de soldats et de civils ont été tués depuis que l'armée a renversé l'ancien président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, en réponse à des manifestations de masse contre son année de gouvernance.

Les «Frères musulmans», organisation à laquelle appartenait le président égyptien déchu, est aujourd'hui interdite dans le pays. 

La plupart des attaques terroristes perpétrées au cours des dernières années ont été revendiquées par un groupe terroriste basé dans le Sinaï, qui a prêté allégeance à Daech. 

Depuis le renversement de Mohamed Morsi, la police et l'armée égyptiennes ont tué des centaines de combattants et arrêté plusieurs milliers de terroristes présumés. 
Le 21/08/2019 Par Karim Ben Amar

à lire aussi