Fermer

Cameroun. Inondations: de nombreux dégâts matériels dans l'Extrême-nord

Mise à jour le 24/10/2019 à 09h14 Publié le 23/10/2019 à 21h09 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
inondations au Mali
© Copyright : DR

#Autres pays : De fortes précipitations et des crues des cours d'eau ont entraîné des inondations et des dégâts matériels considérables dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun. Des centaines de personnes affectées ont été prises en charge par les autorités.

Depuis quelques jours, les fortes précipitations et les crues des cours d'eau ont entraîné des inondations et des dégâts matériels considérables dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun. Parmi les principales localités touchées, Kai Kai et Maga dans le département du Mayo-Danay, et Zina dans le Logone et Chari. Champs, maisons, écoles, etc., sont inondés dans une partie desdites localités. Par endroits, des fuites d'eau dans la digue ont accentué le débordement du fleuve Logone.

Ailleurs, c'est le lac Maga qui est sorti de son lit suite à une forte pluviométrie, exceptionnelle selon les autorités locales. Du jamais vu depuis 50 ans. Plus d'un mois après la date habituelle prévue pour la fin de la saison des pluies (15 septembre), il continue de tomber des cordes.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: la désolation des populations de Bamako après des inondations meurtrières


Descendu sur le terrain le week-end dernier sur instructions du chef de l’État, le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a annoncé que le président de la République a ordonné le déblocage de 150 millions de francs CFA pour une aide d'urgence aux populations sinistrées.

Par ailleurs, des tentes, des couvertures, des éléments de couchage, des médicaments et des sacs destinés à être remplis de terre pour ralentir les eaux ont été distribués aux habitants, déplacés sur des sites de recasement. Difficile aujourd'hui d'évaluer le nombre de personnes affectées. Sur le site de recasement de Kai Kai, on dénombre environ 250 familles, selon le sous-préfet de la localité. Plus d'une vingtaine de villages ont été touchés par les inondations.


LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie: les inondations ont transformé les routes en piscines géantes


Outre les conditions climatiques avec une pluviométrie exceptionnelle, les habitants sont victimes de certaines mauvaises habitudes. Certains autour du lac Maga tardent toujours à rejoindre l'espace attribué par les autorités pour s'installer, après d'autres grandes crues en 2012. D'autres zones déclarées inhabitables sont toujours occupées par des villageois, malgré des indemnisations. D'aucuns habitent aussi trop près des lits des rivières.

Par ailleurs, les sols naturellement argileux dans cette partie du pays sont propices à la stagnation des eaux. Le ministre Atanga Nji a aussi annoncé des mesures pérennes pour faire face à ces inondations cycliques, bien qu’exceptionnelles cette année. Il s'agit notamment de la construction d'une digue-route le long du fleuve Logone, de la localité de Gobo (Mayo-Danay) à celle de Kousséri (Logone et Chari). Les travaux du tronçon de 180 kilomètres devraient être bientôt lancés.
Le 23/10/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi