Fermer

Coronavirus: le Cameroun en voie de produire sa chloroquine

Mise à jour le 08/04/2020 à 12h14 Publié le 08/04/2020 à 12h12 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
Coronavirus: le Cameroun en voie de produire sa chloroquine
© Copyright : DR

#Autres pays : Selon le ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation, les équipements de l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales peuvent produire 6000 plaquettes du médicament par heure pour alimenter le pays, et même la sous-région Afrique centrale.


Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a donné le feu vert au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation pour la production de chloroquine. Ce produit, précédemment utilisé pour le traitement du paludisme et retiré du marché depuis lors, fait en effet partie du protocole de soins utilisé dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus (Covid-19).

La production devrait être prise en charge par l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (IMPM). L’institution, selon le ministère, possède des équipements d’une capacité de production de 6.000 plaquettes de chloroquine et de l’azitromysine par heure et qui sont capables de couvrir toute la sous-région Afrique centrale en deux semaines.


>>>LIRE AUSSI: Coronavirus. Sénégal: forte hausse des guérisons grâce à l'hydroxychloroquine

«Nous avions déjà les équipements et au moment où je vous parle, nous avons lancé les commandes de la matière première au niveau de la Chine et de l’Inde. Aussitôt que cette matière première sera là, nous allons faire les comprimés d’hydroxychloroquine qui est l’association entre la chloroquine et l’azithromicine», déclare le Pr Jean-Louis Essame Oyono, directeur général de l’IMPM, dans des propos rapportés par le quotidien national.

L’IMPM fera également des essais cliniques en laboratoire, des expérimentations in vitro et des expérimentations animales pour évaluer l’efficacité, la non-nocivité et la standardisation du produit.

Le lancement de la production devrait nécessiter un investissement d'environ 500 millions de francs CFA pour les comprimés et les tests de dépistage, avec à long terme l’ambition de construire une usine, à vocation sous régionale, précise le DG de l’IMPM.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Coronavirus: au Mali, le président du conseil de l'ordre des pharmaciens explique le traitement à la chloroquine

Ce mardi 7 avril 2020, lors du traditionnel point de presse quotidien sur la situation de la pandémie dans le pays, le ministère de la Santé publique a annoncé la guérison de 60 patients atteint du coronavirus, soit 43 de plus par rapport à la veille. Une donnée encourageante dans le suivi des malades, alors que le pays compte officiellement 685 cas confirmés positifs au Covid-19.

Le 08/04/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem