Fermer

Coronavirus: le Cameroun a franchi la barre des 5.000 cas confirmés

Mise à jour le 26/05/2020 à 15h06 Publié le 26/05/2020 à 14h57 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
Côte d'Ivoire. Coronavirus: 300 nouveaux lits pour pour prévenir les cas graves
© Copyright : DR

#Autres pays : Le pays comptait 5.044 cas positifs confirmés à la date du lundi 25 mai 2020. Quelque 171 personnes y sont mortes du Covid-19 depuis le début de l’épidémie, le 6 mars dernier.

Le nombre total de cas de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) au Cameroun a franchi, lundi 25 mai 2020, la barre des 5.000 personnes testées positives. Quelque 154 nouveaux cas ont été confirmés ce jour, ce qui porte à 5.044 le nombre de personnes infectées par le Covid-19.

Six nouveaux décès ont également été enregistrés ce jour, portant à 171, le nombre de personnes mortes depuis le début de l’épidémie, le 6 mars dernier, dans le pays.

Certains de ces décès sont dus à la stigmatisation dont sont victimes les malades de Covid-19, selon le Dr Georges Alain Etoundi Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, des épidémies et des pandémies au ministère de la Santé publique.


LIRE AUSSI: Cameroun: à cause du Covid-19, les enseignants émettent des réserves sur la reprise de l’école le 1er juin


«Plusieurs personnes sont décédées parce que, bien que présentant des signes de la maladie, elles sont restées cachées, n’ont pas appelé le numéro vert au 1510 et ont ainsi retardé leur prise en charge, par peur de la stigmatisation», a-t-il déclaré lors du point quotidien sur l’épidémie, lundi.

«Cette stigmatisation et ces agissements épuisent mentalement et psychologiquement les patients, tout comme les travailleurs du secteur de la santé [et] sont de nature à ralentir la lutte contre la pandémie, quand ils ne la compliquent pas», a-t-il ajouté, soulignant que le Covid-19 n’est pas «une maladie de la honte».

Depuis les mesures d’assouplissement annoncées par le gouvernement, le 30 avril dernier, le nombre de cas positifs ne cesse d’augmenter.


LIRE AUSSI: Cameroun: les cliniques privées sommées de libérer les malades de coronavirus


En cause notamment, un relâchement des populations dans l’observation des mesures barrières. Alors que l’épidémie ne montre aucun signe de ralentissement, les autorités sanitaires appellent, une fois de plus, au respect des mesures gouvernementales édictées dans le cadre de la riposte contre la maladie.

«Il est important de noter que nous entrons dans une phase compliquée de la pandémie. Nous devons donc, plus que jamais, nous protéger, protéger nos familles et protéger les autres en observant les gestes barrières. Portez un masque en sortant et lavez-vous régulièrement les mains», recommande le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, dans un tweet ce lundi.
Le 26/05/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem