Fermer

Cameroun: à cause du coronavirus, les veillées funèbres ont été interdites à Yaoundé

Mise à jour le 05/06/2020 à 18h03 Publié le 05/06/2020 à 08h48 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
veillées funèbres

Les veillées funèbres interdites à Yaoundé (Cameroun).

© Copyright : Dr

#Autres pays : La décision, prise par le gouverneur de la région du Centre, est une réponse à une certaine indiscipline observée dans l’application des mesures barrières. Cette interdiction suscite des interrogations, sachant que les bars et autres lieux de loisirs restent quant à eux ouverts.

Les veillées funèbres et autres rites mortuaires sont désormais interdits dans toute la région du Centre dont dépend Yaoundé, la capitale et épicentre de l’épidémie de coronavirus (Covid-19) au Cameroun.

La décision est contenue dans un message radio-porté du 3 juin, adressé aux préfets par le gouverneur du Centre, Naseri Paul Bea, et qui a fuité sur Internet.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de l’implémentation de la distanciation sociale et des mesures barrières de lutte édictées contre le Covid-19, explique l’autorité administrative. Il s'agit surtout  d'une réponse face à l’indiscipline des communautés dans l’application de ces mesures.


LIRE AUSSI: Coronavirus: au Cameroun, les hôpitaux sont bientôt saturés


Ainsi, l’interdiction notifiée du rassemblement de 50 personnes prise le 17 mars dernier par le chef de l’Etat afin d'endiguer la propagation du virus, demeure encore en vigueur. Malgré cette interdiction, les veillées funèbres et les inhumations restent très courues, alors que le virus progresse rapidement au sein de la société.

Le 20 mars dernier, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, avait donné des indications aux formations sanitaires, réduisant au strict minimum les cérémonies mortuaires pendant la période de gestion de l’épidémie.

Ces indications limitent à 15, le nombre maximal de personnes lors des levées de corps, ou de la mise en bière dans les morgues, et réduisent à 15 minutes, la durée de ces cérémonies.


LIRE AUSSI: Cameroun. Coronavirus: les bars à nouveau pris d’assaut suite aux mesures d’assouplissement


Les formations sanitaires étant notamment appelées à veiller au respect des mesures de distanciation sociale dans les différentes chapelles ardentes, en fonction de leur capacité d’accueil.

Mais dans l’opinion publique, certains s’interrogent sur la décision du gouverneur, dans un contexte où les bars, les restaurants, les discothèques et autres lieux de loisirs sont ouverts et drainent un nombre important de personnes.

Pour résoudre cette équation, des campagnes de sensibilisation des populations sur les mesures barrières ont été lancées ce jeudi à Yaoundé, notamment dans les débits de boissons.

Cette phase de sensibilisation sera suivie d’une phase répressive, prévient le gouverneur. Le Cameroun compte 6.789 cas positifs, dont 3.705 guéris et 203 décès à la date du 3 juin 2020.
Le 05/06/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem