Fermer

Cameroun. Coronavirus: le gouvernement craint un regain de l’épidémie

Mise à jour le 22/08/2020 à 18h22 Publié le 22/08/2020 à 14h43 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
fabrication de masques au cameroun

Une unité de fabrication de masques au Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : Alors que la courbe des infections au coronavirus est «stabilisée», les autorités affirment qu’une deuxième vague est possible dans le pays et recommandent le renforcement des mesures sanitaires.

Selon les autorités camerounaises, une nouvelle vague de l’épidémie de la maladie à coronavirus (Covid-19) est possible dans le pays.

«Nous entrons dans une phase sensible et délicate de notre plan de riposte contre le Covid, faite d’une baisse de contamination, mais d’un risque d’une deuxième vague si nous relâchons nos efforts», a déclaré le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, dans un tweet. 

Le pays compte officiellement 18.762 cas confirmés de coronavirus, dont 17.065 guéris et 408 décès, d’après les derniers chiffres rendus publics.


LIRE AUSSI: Coronavirus: le Cameroun satisfait de son protocole thérapeutique à l'hydroxychloroquine


Au moment où la courbe des infections semble enfin «stabilisée», les autorités sanitaires recommandent un renforcement des mesures de protection pour éviter un regain de l’épidémie. «Il faut plus que jamais renforcer le respect des mesures barrières et le port du masque», conseille le patron de la santé.

Depuis le début de la riposte, le gouvernement a pris un ensemble de mesures dans le cadre de sa stratégie globale afin d’endiguer la propagation du virus: fermeture des frontières nationales et des établissements scolaires et universitaires, interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes, port obligatoire du masque dans les lieux publics, etc.


LIRE AUSSI: Cameroun. Coronavirus: à cause de leur pasteur, des élèves renoncent à leur examen pour ne pas porter de masque


Ces mesures ont permis d’obtenir des «résultats encourageants, notamment un taux de guérison de plus de 91% et un taux de létalité de 2,2%», affirment les pouvoirs publics. Mais les mesures d’assouplissement prises par le président Paul Biya le 30 avril, afin de soulager les secteurs durement impactés par la pandémie, ont entraîné un relâchement des mesures barrières et une multiplication des contacts humains.

Pour éviter de nouvelles vagues de contaminations, le gouvernement a orienté sa stratégie en mettant l’accent sur une sensibilisation plus accrue concernant la pratique des mesures barrières et l’incitation au port systématique du masque. 
Le 22/08/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem